Arrivé avec plus de 3 minutes de retard sur le vainqueur du jour, le colombien Soler Hernandez, Alexandre Vinokourov, un des grands favoris, a vu toutes ses chances de victoire anéanties lors de cette étape-reine. «C’était une étape très dure. J’ai bien sur le Télégraphe, mais lors de l’ascension du Galibier, j’avais des douleurs partout» avouait le kazakh qui n’a donc pas tenu son rôle de grand favori. Cette 9ème étape a aussi été fatale à d’autres favoris, tels Pereiro, Schleck ou encore Menchov. Tous ces coureurs ont concédé 3 minutes de retard et voient eux aussi leur chance de remporter le Tour de France s’amincir. Quant à l’ancien maillot jaune, l’allemand Gerdemann, 2ème du général, il a éclaté et est arrivé à plus de 6 minutes du vainqueur.

img5542.jpg

Pour Vinokourov, les chances de victoire se sont envolées lors de l’étape-reine