Tendances outdoor : cultivez un art de vivre

par | 27 mars 2014

Le jardin devient une pièce à part entière… Découvrez comment l’agencer.

Sans devenir non plus un jardin secret, votre espace extérieur peut combler tout un panel d’envies : il se fait accueillant pour recevoir, pratique avec un potager, cocoon pour retrouver de l’intimité… Comment ? Peut-être, avec une verrière reconvertie en chambre d’extérieure, une cuisine là, dehors, sur votre terrasse, de drôles de coussins gonflables et transparents, comme des bulles, qui sont en fait des caches-pots, des tipis en bois flotté, une chaise longue recouverte d’herbe, pour avoir l’impression de faire une sieste à même le sol… L’imaginaire des designers, des jardiniers et des paysagistes n’a pas de limite.

« La toute première tendance, reste vraiment de réaliser un jardin qui ressemble aux habitants, décrit Françoise Desprets, présidente de l’UNAPL (syndicat des artisans des métiers du paysages et des travaux publics) et co-gérante avec son époux Jérôme, de Meillonnas Paysages Elagage. Ce qui est très en vogue aujourd’hui et pourtant, qui a vu le jour dans les années 60, c’est le land art. L’idée, c’est d’amener des éléments naturels dans le jardin. » Cette tendance puisée dans les racines de l’art contemporain, utilise alors le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.) pour des oeuvres installées dehors, qui profitent ainsi d’une patine toute particulière (du genre oeuf géant au milieu d’un nid de broussailles). Ce retour à la nature s’accompagne d’une autre tendance, « faire soi-même son potager ou, a minima, son coin d’herbes aromatiques, poursuit Françoise Despret. Les gens aiment avoir un endroit de ce type, à portée de main ». Bien entendu, on peut appliquer cette idée aux terrasses et balcons, avec des mini-jardins potagers en pots, en bacs…

Toujours pour le côté nature, vous pouvez agrémenter votre pièce extérieure d’un brassero. « Celui-ci permet de profiter d’un feu au coeur du jardin, avec cette ambiance particulière. Cela ressemble un peu au feu de cheminée, l’hiver, et permet de se réchauffer, pour prolonger la soirée. » Attention, n’allez pas y faire cuire vos brochettes, ce n’est pas fait pour. Sachez également que côté barbecue, la dernière mode… c’est de le cacher. Soit, vous optez pour un outil mobile, soit, carrément, pour une cuisine d’extérieur. Dans tous les cas, la demande se tourne de plus en plus vers « des jardins épurés, avec des lignes simples, complète la paysagiste. Sans pour autant parler de zen, on recherche des lignes simples, qui ne cassent pas le regard, pour se retrouver ».

Côté plantes, « on raisonne beaucoup en terme d’environnement, de préservation des ressources telles que l’eau, ajoute Françoise Despret. On privilégie les espèces endémiques, qui s’adaptent bien au type de sol, ne nécessitent pas trop d’arrosage… Sans oublier les vivaces et les graminées qui signent leur retour. »
En somme, cultiver son extérieur, c’est aussi, se pencher sur son jardin intérieur.

0 commentaires

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 17 mai 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 17 mai 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité