Nord-Isère : Jean Papadopulo à la tête du Pôle Métropolitain

par | 12 Fév 2021

Le Conseil du Pôle Métropolitain a procédé à l’élection de son nouveau président et ses vice-présidents. C’est Jean Papadopulo, Président de la CAPI et maire du village de Four qui a été élu à la tête du Pôle Métropolitain.

Seul candidat en lice, Jean Papadopulo a été élu dès le premier tour, à l’unanimité, avec 79 voix sur 82 votants. Il succède à Gaël Perdriau, Président du Pôle depuis 2017, maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole. La séance d’installation du Conseil du Pôle Métropolitain s’est déroulée mardi 9 février, à Lyon. C’est également la première fois que le Pôle se réunissait depuis le renouvellement des élus en juillet 2020.
Le nouveau président travaillera aux côtés des vice-présidents Bruno Bernard (Président de la Métropole de Lyon), Gaël Perdriau (Président de Saint-Etienne-Métropole), Thierry Kovacs (Président de Vienne Condrieu Agglomération), Pascal Ronzière (Président de la Communauté d’Agglomération de Villefranche-Beaujolais-Saône), et Paul Vidal (Président de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais).

Le Pôle, un formidable outil

Sans étiquette, Jean Papadopulo a été maire de Four de 1995 à 2001. Après une pause politique, il est de nouveau maire de Four depuis 2008. Vice-président CAPI de 2008 à 2014, en charge du développement durable, il est le président de cette Agglo depuis 2008, ayant été réélu à la présidence le 7 juillet 2020.
Docteur vétérinaire, Jean Papadopulo se dit « attaché au respect du territoire de chacun ». Tout juste installé dans son « costume » de Président du Pôle Métropolitain, il a renouvelé son attachement au territoire : « Le Pôle Métropolitain me tient à coeur depuis que je suis Président de la CAPI. Il est né d’une réflexion assez simple ; les limites administratives fixées par l’Etat ne sont pas pour autant des frontières. Nos habitants, nos entreprises, tous, sont amenés à traverser un territoire ou un autre pour vivre. L’extension territoriale, le phénomène de périurbanisation obligent les agents économiques à organiser différemment leur établissement sur les territoires. Nous devons le prendre en compte, nous devons échanger afin que nos politiques soient cohérentes. Les flux économiques, les migrations résidentielles, les loisirs, en bref la vie des habitants se jouent à une échelle plus large que celles des 6 agglomérations membres du Pôle Métropolitain prises individuellement. Et grâce au Pôle, une action publique concertée peut se discuter. Le Pôle doit être un catalyser d’idées. Chacun doit garder son autonomie, chacun doit venir avec sa vision. Ce Pôle est un formidable outil, je le servirai avec une responsabilité, dévouement et modernité. »

Le Pôle Métropolitain

Il s’agit d’un syndicat mixte ouvert de libre adhésion. Il a été créé le 16 avril 2012 par la Métropole de Lyon, de Saint-Etienne et les communautés d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI), et de Vienne Condrieu Agglomération. Il s’est élargi en 2016 à la Communauté d’Agglomération de Villefranche Beaujolais Saône, et la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais.
Cet espace de coopération interterritoriale volontaire a pour vocation de traiter à la bonne échelle les sujets d’intérêt métropolitain. Dans cette coopération, chaque territoire composant le Pôle a des atouts et des démarches territoriales originales à valoriser. Cela va des filières économiques aux réseaux de transports et de modes doux, en passant par le tissu des entreprises, le savoir-faire, les formations et établissements d’enseignement supérieur, et les espaces naturels et agricoles.

En chiffres

Le Pôle Métropolitain est composé de 173 communes couvrant un territoire de 2007 km2, dont 67 % du territoire est couvert par des espaces verts, naturels et agricoles.
Les 88 élus métropolitains issus des 6 intercommunalités. Cela représente 2 millions d’habitants, soit 996 habitants/km2. C’est un bassin de 1 million d’emplois, 176 000 habitants, 13 500 chercheurs, et 11 500 entreprises.


Par Carole Muet
Photos ©Pôle Métropolitain et Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le moral en berne des étudiants burgiens

Une enquête du campus de Bourg auprès de ses étudiants révèle beaucoup d'angoisse. En réponse, le Département élargit le public de sa plateforme d'écoute. « Cette période t'angoisse-t-elle ? » À cette...

Lire la suite

L’aide à domicile appelle au secours

Devant les difficultés de recrutement, les organisations associatives du secteur réclament une revalorisation des métiers. « Vous ne pourrez bientôt plus choisir de rester à domi­cile », voilà le cri...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest