La Première ministre britannique Theresa May a balayé samedi les contre-positions à son projet d’accord négocié avec l’Union européenne sur le Brexit, affirmant qu’elles ne feraient pas disparaître les problèmes. La cheffe du gouvernement a décroché mercredi un projet d’accord avec l’UE sur le Brexit, mais celui-ci a provoqué quatre départs de son gouvernement, motivés notamment par le sort particulier réservé à la province britannique d’Irlande du Nord après la sortie de l’UE prévue le 29 mars 2019. Elle est en outre menacée d’un vote de défiance et, au sein même de son gouvernement, un groupe de cinq ministres eurosceptiques tente de la persuader de modifier son projet d’accord sur le Brexit, rapportent plusieurs médias samedi.

Lire l'article originel >>