Il a mis son temps – il l’a pris tout du moins – avant d’apparaître une guitare à la main et de créer la surprise. Hé oui, Thomas Dutronc chante, joue de la guitare, et pas de n’importe laquelle : de la manouche, l’ensorceleuse, celle qui fait battre la chamade. C’est ainsi qu’on le retrouve aujourd’hui, écumant les scènes avec classe, à la tête d’une joyeuse clique de musiciens, livrant une musique aux forts accents tziganes.

De rencontres en rencontres et à force de se baguenauder du côté Est de l’Europe, Thomas Dutronc s’est imprégné d’une musique qu’il est ensuite parvenu à faire germer en lui avec quelques amis d’enfance. S’obstinant à écorcher ses doigts sur sa guitare, l’apprenti musicien a pris peu à peu de l’assurance et trouvé une inspiration qui lui a permis d’allier cette musique à d’autres, et d’y faire tenir ses paroles. Le résultat est une réussite : une musique entraînante sur laquelle se glisse la présence à la fois décontractée et chaleureuse de la voix de Thomas Dutronc.

Sa venue dans les festivals romands de cet été affichant complet, la séance de rattrapage est fixée le 18 décembre prochain dans l’Auditorium Stravinski de Montreux que Thomas Dutronc et ses musiciens combleront de swing et de bonne humeur.

img12991.jpg

Thomas Dutronc sera à l’Auditorium Stravinski de Montreux le vendredi 18 décembre 2009.