Le Prix Nobel de la Paix 2006 a été remis il y a quelques semaines à Muhammad Yunus. Un économiste qui depuis 30 ans consacre sa vie au développement de la microfinance pour offrir une chance aux plus démunis.
Chaque franc investi représente l’espoir d’une vie meilleure pour une famille.
Le microcrédit a gagné ses lettres de noblesse. Plusieurs établissements, dont le Credit Suisse, s’engagent pour aider de modestes entrepreneurs à développer une activité économique et commerciale durable.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

La pauvreté qui sévit hors de nos frontières ne saurait toutefois nous faire oublier que la précarité n’épargne pas de nombreux habitants de notre pays et que notre société d’abondance ne nourrit pas toujours convenablement tous ses membres. Des familles monoparentales, des voisins, des amis parfois, vivent dans une indigence savamment dissimulée. La prospérité d’une société se mesure pourtant à la sécurité et au bien être qu’elle peut apporter à l’ensemble des êtres qui la nourrisse.

A l’occasion de son 150 ème anniversaire, la Fondation du Jubilé du Credit Suisse Group a décidé de soutenir par des dons de nombreuses organisations à vocation sociale et culturelle. Une marque de reconnaissance d’un établissement pour le pays qui l’a vu naître et prospérer.

Aussi précieux soit-il cependant, un appui financier ne saurait toujours être totalement satisfaisant s’il n’était parfois accompagné également d’un engagement personnel chaleureux. C’est la raison pour laquelle, le Credit Suisse et nombre de ses collaborateurs ont choisi de s’engager volontairement dans le cadre de la journée du projet national « Soupe solidaire ».

Ainsi le 16 novembre prochain, à l’enseigne des « Tables suisses », toute la population genevois est invitée à partager sur la Place du Molard une soupe mitonnée par Philipe Chevrier et servie par de nombreux bénévoles. Tous les dons récoltés à cette occasion seront versés au projet de la Fondation Espoir pour personnes en détresse. Grâce aux « Tables Suisses », plus de 3 millions de repas ont pu être distribués gratuitement en Suisse l’an passé par plusieurs centaines d’organismes sociaux. Plus de 1300 tonnes de denrées alimentaires de qualité irréprochable, destinées être détruites, ont pu être récoltées et distribuées. Ce n’est qu’un début. Savons-nous qu’en Suisse 250’000 tonnes de nourriture sont jetées chaque année?
Les petites soupes font de grandes marmites.
Elles nourrissent la solidarité.
Tous au Molard le 16 novembre!