Le service de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme de Bercy a reçu et analysé plus de 79.000 déclarations (+12%) en 2018, venant principalement des banques. Tracfin, qui s’est doté d’une cellule de cyberfinance, note une forte hausse des signalements issus des intermédiaires et financement participatif et en monnaies virtuelles, bien qu’encore modestes en volumes.

Crédit des images : www.latribune.fr

Lire l'article originel >>