Depuis plus de 3 ans maintenant, inlassablement, des femmes et des hommes, des familles, des clubs de sports, des classes d’écoles, des entreprises, sans connotation politique, ethnique ou religieuse, oeuvrent à la campagne « Le respect, ça change la vie ». Aujourd’hui, grâce au généreux soutien de la Fondation Hans Wilsdorf, et en partenariat avec les Transports publics genevois, l’association « Le respect, ça change la vie » inaugure une nouvelle opération : LE TRAMWAY DU RESPECT. Il sera sur le réseau des Transports publics genevois dès le 21 septembre 2006.

1 an de campagne en ville
Durant 1 an, un tram entièrement habillé aux couleurs de la campagne « Le respect, ça change la vie » arpentera les rues de Genève. De Carouge à Moillesulaz, de Lancy à La Place des Nations, ainsi que sur tout le réseau ferré des Transports publics genevois, par une présence visuelle extérieure et intérieure, le « tramway nommé respect » sensibilisera le public et les passagers sur une valeur humaine indispensable à la vie en société : le respect.

Trés bien entouré
A cette occasion, des « stars » de notre équipe nationale de football (Kubi Kuhn, Johan Djourou, Philippe Senderos, Patrick Müller), ou encore Julien Senderos, joueur de l’équipe nationale de basket-ball (frère de Philippe), ont offert à la campagne du respect leur image et leur notoriété qui s’afficheront un an durant sur les flancs du tram…De même, une femme d’une grande humanité, Madame Annette Kaplun, ancienne présidente de Foyer-Handicap, a accepté d’être la marraine du tram.

img784.jpg

Le respect, ça change la vie