Si les Genevois acceptent ce transfert le 17 juin prochain, la loi autorisera SIG à acheter à l’Etat certains bâtiments et équipements (ceux des Cheneviers, des stations d’épuration des eaux notamment) pour un montant total de 426 millions de francs. Une manne bienvenue pour le désendettement de l’Etat et un investissement d’importance pour SIG, facilitant la gestion industrielle de ses installations. A titre d’exemple, ce transfert permettrait à SIG de gérer le cycle complet de l’eau. Il faciliterait également la modernisation du site de traitement et valorisation des déchets des Cheneviers.

img3849.jpg

Un transfert qui permettrait à SIG de gérer le cycle complet de l’eau