Institué par le conseil d’Etat le 16 novembre dernier, le conseil consultatif Traversée du lac s’est réuni pour la première fois lundi 28 novembre 2016. Composé de vingt-deux représentants des communes, des partis politiques et de la société civile, sa mission principale est d’instruire, dans un premier temps, la question du franchissement du lac en pont ou en tunnel.

Les vingt-deux membres nommés par le conseil d’Etat le 16 novembre dernier se sont réunis pour la première fois hier, lundi 28 novembre, sous la présidence de M. Raymond Loretan. Les premières séances du conseil ont dans un premier temps pour objet l’appropriation du projet par chacun de ses membres, au travers notamment de la présentation des études existantes. Le conseil pourra en tout temps déterminer la pertinence de visites de terrain, de séminaires ou encore d’auditions spécifiques.

Pour rappel, les membres du conseil ont été nommés de façon à représenter l’ensemble des sensibilités présentes au sein de la société genevoise et de son échiquier politique. Y sont ainsi représentés les communes, les associations des usagers des transports, de la protection de la nature, de l’agriculture, du paysage, des milieux économiques, ainsi que des urbanistes et des ingénieurs. Chaque membre du conseil porte la responsabilité de représenter l’association ou le groupement dont il émane. Ce groupe de travail se réunira mensuellement entre novembre 2016 et décembre 2019.

Cette démarche d’ouverture vise à rassembler largement pour développer des orientations stratégiques permettant de réaliser la Traversée du lac, plébiscitée par les Genevois à quelque 63% en juin dernier, d’ici 2030. La traversée permettra ainsi de doter Genève d’un véritable périphérique autoroutier pour fluidifier les déplacements dans son agglomération.

Première orientation stratégique attendue de la part du conseil: définir le type de franchissement de la traversée, en pont ou en tunnel. Cet avis du conseil consultatif est attendu par les autorités pour le mois de septembre 2017, en vue d’une décision. Le conseil doit jouer un rôle central dans la réalisation de la Traversée du lac, notamment concernant les mesures d’accompagnement de l’ouvrage ainsi que sur les dimensions financières du projet.

img21688.jpg