C’est l’histoire d’un homme seul devant un unique tambour. De ses baguettes ou de ses mains, l’homme traite son vis-à-vis comme s’il voulait en extraire tout le suc : sur sa peau, sa coque, son armature, il frotte, frappe, tape, glisse, pince, caresse. Parfois, il laisse l’instrument dans l’attente pour goûter une résonance. Mais le plus souvent, il le fait chanter, danser, roucouler. Depuis longtemps, Fritz Hauser compose des musiques pour percussion comme on construit des sonates pour instrument à cordes. Avec ce solo pour percussion seule, il explore les racines du son et du rythme comme on explore un territoire vierge. Soigneusement mise en scène, sa performance tient autant du concert que d’un théâtre où l’homme et son tambour forment un couple en quête d’amour. Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le site suvivant : http://www.batie.ch/trommel-mit-mann.html .

img6073.jpg

Fritz Hauser présente sont spectacle à l’Alhambra le lundi 3 septembre à partir de 21 heures