La crise se poursuit pour la plus grande banque de Suisse. En effet, d’après ses estimations, la banque prévoit d’essuyer une perte de quelque 12 milliards de francs au 1er trimestre 2008. Quant à son président Marcel Ospel, il renonce à sa réélection et sera donc remplacé par Peter Kurer, membre de la Direction Générale, a précisé la banque. Pour rappel, l’UBS a dû passer au premier trimestre 2008 des dépréciations d’actifs supplémentaires pour quelque 19 milliards de dollars, en rapport avec la crise du crédit immobilier à risque aux Etats-Unis.

img8657.jpg

L’UBS s’enfonce: perte de 12 milliards.