La grande Banque Suisse UBS a rachèté à ses clients aux Etats-Unis pour 19,4 milliards de dollars (20,9 milliards de francs) d’ARS (« auction rate securities »). Les ARS sont des instruments de placement risqués devenus pratiquement sans valeur. UBS a également accepté de verser 150 millions de dollars d’amende aux autorités du Massachussetts et de New York. Aux Etats-Unis, l’UBS était confrontée à une plainte de l’autorité de surveillance des marchés de l’Etat du Massachusetts. La banque était accusée d’avoir vendu des ARS en les présentant comme des produits sûrs auprès des clients.

Ces ARS sont des obligations à long terme, portant par exemple sur des institutions comme des musées ou des communes, dont les taux sont revus régulièrement via un système d’enchères. Elles ont longtemps été présentées comme très liquides et sûres. La crise des crédits a cependant aussi touché le marché des ARS, dont le volume est estimé à 330 milliards de dollars.

img10016.jpg

UBS rachète pour près de 20 milliards d’instruments à risque