Véritable aubaine pour les pirates informatiques, les usurpateurs d’identité et autres auteurs de cyberdélits, l’utilisation d’une multiplicité de noms d’utilisateur et de mots de passe entraîne des pertes financières colossales qui se chiffrent en milliards de dollars US. Une initiative de l’UIT consacrée à la gestion de l’identité va permettre d’étudier ce problème et aboutira prochainement à une solution qui ne dépendra d’aucune technique ou plate-forme.

Les principaux acteurs concernés dans le monde ont maintenant franchi la première étape de l’harmonisation de la gestion de l’identité à l’échelle mondiale: concepteurs, éditeurs de logiciels, instances de normalisation, équipementiers, opérateurs de télécommunication, fournisseurs de solutions et universitaires du monde entier unissent leurs efforts au sein du Groupe spécialisé de l’UIT sur la gestion de l’identité pour mettre en commun leurs connaissances et coordonner leurs travaux dans ce domaine. Il s’agit d’assurer l’interopérabilité des procédés en mettant en place un mécanisme ouvert qui permettra aux différentes solutions de gestion de l’identité de communiquer entre elles, alors même qu’elles continuent chacune d’évoluer. Jusqu’à aujourd’hui, un tel système de « mesure de la confiance » n’existait pas. En outre, d’après les spécialistes, l’interopérabilité des procédés de gestion de l’identité existants se traduira par des avantages notables, tels que la confiance accrue des utilisateurs dans les services en ligne, la cybersécurité, la réduction du spam et une mobilité « itinérante » totale d’un service à l’autre dans le monde entier.

img2652.jpg

L’UIT veut combattre fermement les usurpateurs d’identité