Cette année 2006, la Journée mondiale de l’Environnement a été célébrée à Alger, le lundi 5 juin, sur le thème « Déserts et désertification : ne désertez pas les zones arides ! ».

Genève et la Suisse y ont été très présents, avec une mission spécifique concernant la présentation d’un programme de sensibilisation au réchauffement climatique et au CO2 baptisé « Planète Climat », qui s’inscrit dans l’initiative « Genève, capitale du climat ». L’Ambassadeur de Suisse en Algérie, Michel Gottret, a eu l’occasion s’est exprimé pour soutenir cette action, de même que Manuel Tornare, Conseiller administratif en Ville de Genève, qui avait accepté l’invitation et qui a bien montré l’engagement déterminé de cette ville en faveur du climat.

Sensibilisation
Le programme « Planète Climat » a été présenté par Claude Haegi, ancien Président du Gouvernement cantonal genevois, et actuel Président de la Fondation FEDRE qui a développé ce programme de sensibilisation, basé sur la projection de films et d’exercices de simulation. Il était assisté, pour la partie plus strictement scientifique, du Professeur Daniel Ariztegui, de la section des sciences de la terre de la Faculté des sciences de l’Université de Genève.

Une décision a été prise entre le Ministre algérien de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire, Cherif Rahmani, et le Président de la FEDRE, Claude Haegi, ainsi que les instances des Nations Unies présentes lors de l’événement, de créer un axe Genève-Alger en matière de climat. L’idée-force est de faire d’Alger une plaque tournante de la réflexion et de l’action en matière de climat pour tout le Maghreb et, au-delà, l’ensemble du continent africain

img76.jpg

Manuel Tornare, en se rendant à Alger, a bien montré l’engagement de Genève en faveur du climat.