La formule marche, la formule plaît. Pour sa quatrième édition, la grande fête gratuite du Nouvel-An a réuni beaucoup de monde la nuit de lundi à mardi en Vieille-Ville. Cinq lieux festifs et musicaux, pris d’assaut dans la dernière heure précédant les douze coups de minuit. Une envie de bouger, de danser en plein air, sous un beau ciel étoilé d’hiver. Il n’y a pas que la météo qui était amicale. Ambiance joyeuse et champagne pour tous sur la place du Bourg-de-Four: la fontaine, envahie de fêtards, ressemblait à un podium de Grand Prix.

La Cathédrale Saint-Pierre était pleine à craquer pour une veillée rehaussée par la présence des musiciens et chœur de Taizé. Avant le passage, un peu brutal mais annoncé, à une musique moins méditative sur les pavés de la Cour. La police n’a pas eu à intervenir jusqu’au lever du jour et les pompiers ne sont sortis qu’une seule fois en grande alarme, mais c’était juste avant minuit pour un sapin qui brûlait dans un appartement donnant sur le quai Gustave-Ador. Ils ont pu servir le vin chaud et la soupe à l’oignon aux habitants du quartier des Bains, en présence du Conseiller administratif Pierre Maudet, visiblement ravi de partager ce moment avec la vingtaine d’hommes et femmes du Service d’incendie et de secours.

img7381.jpg

Le froid n’a pas découragé des milliers de personnes à envahir les rues de la Vieille-Ville!