La petite église de Vermelle n’a pas failli à la tradition du 15 août en célébrant ""l’Assomption avec ferveur et recueillement. Souvenez-vous… La messe était célébrée dans la joie par le père Emmanuel Albuquerque (récemment ordonné à Vienne), épaulé par un enfant de chœur, Hugues Richard de Montelier. Originaire de la Dombe, le jeune garçon était en vacances dans sa famille. Le chœur “Saint-Romain de Vermelle” apportait un supplément de joie à cet office religieux toujours très attendu.
Dans son homélie, le père Albuquerque rappelait : «Chacun d’entre nous voit Marie à son image selon sa propre foi. Nous avons tous une relation très particulière avec Marie qui, dans l’Evangile, a très peu pris la parole.» Le prêtre était vraiment heureux de constater que cette fête de l’Assomption touche encore les cœurs, l’assistance reprenant avec ferveur les chants et les prières avec le groupe “chorale” de la paroisse. La présidente de l’association pour la protection de l’église de Vermelle, Suzanne Badin, était tout aussi enchantée, de même que Pierre-Jean Badin et leur équipe de fidèles bénévoles.
En ce jour de fête, la chapelle de Vermelle était bien trop petite pour contenir la foule de paroissiens venus chanter la “Gloire de Dieu”. Après les intentions de prières en l’honneur de la Vierge Marie, l’assemblée avait tout le loisir de contempler la statue de la Vierge à l’intérieur de l’église. En effet, en raison d’une forte pluie et malgré les espoirs de voir pointer une éclaircie, le prêtre prenait la décision de ne pas conduire de procession à l’extérieur. Dommage. Habituellement, la Vierge Marie est emmenée à bras d’hommes vers le promontoire voisin pour la bénédiction du village de Nivolas-Vermelle. Malgré cette petite déception, les pèlerins étaient heureux d’avoir pu se recueillir en cette journée si particulière d’élan de foi et de générosité.
Carole Muet
""""

2015-09-03