On sait que la chasse est interdite depuis 1972 dans le Canton de Genève (seul Canton suisse à avoir décider d’une telle interdiction). Mais pas encore en France…L’ouverture de la Chasse ouvre d’ailleurs ce dimanche chez notre grande voisine. Et ce sont les gardes suisses de l’environnement qui sont tout excités. Il n’est en effet pas rare de voir des chasseurs chassant en France légalement se retrouver braconniers sur le territoire genevois. Ceux qui franchiront la frontière pour suivre leurs proies seront punissables par une amende ou par une peine de prison. Un bête tirée et blessée en France qui meurt sur le Territoire suisse? Le chasseur ne pourra emmener la bête que s’il est prouvé que l’animal a bel et bien été chassé en France. Le comble à Genève, c’est que si la chasse y est interdite, le tir des chats errants est autorisé et légal…Les gardes-faune ont effet effet abattus 5 chats en 2006, 3 en 2005 et 9 en 2004. Le chiffre est éloquent: depuis 1972, 2702 chats ont été tirés. Durables toutes ces méthodes radicales? Un peu trop radicales du goût des associations de protection des animaux. Pour contrer l’opinion publique, certains cantons délèguent le soin de s’occuper de ses chats errants (capture et stérilisation) aaux sociétés de protection des animaux (par exemple le service vaudois de la faune qui a interdit à ses auxiliaires depuis avril 2007 d’abattre les félins et transmis la compétence de la gestion des chats à la société vaudoise de protection des animaux). Beaucoup plus durables ces méthodes douces!

img6147.jpg

La culture de la chasse est-elle immuable?