C’est en tout début d’année que la municipalité de Saint-Chef a appris que son ""Syndicat d’Initiative allait devenir un “Office de Tourisme”. Cela faisait d’ailleurs plusieurs années que les élus tout comme les bénévoles en rêvaient. Et bien ça y est, le rêve est devenu réalité. Un Office de Tourisme est un vecteur important sur le plan touristique, culturel et économique. Avec ce nouvel outil, le village de Saint-Chef franchit un nouveau cap, tandis que l’Office de Tourisme débute sa belle histoire… sa belle aventure humaine.
Noël Rolland, maire, insiste sur le fait que cet Office de Tourisme devrait permettre d’améliorer l’accueil, l’information des touristes et des habitants ainsi que l’animation d’un réseau d’acteurs (commerçants, artisans, agriculteurs, viticulteurs, associations) afin de proposer un ensemble de produits, et de services touristiques qui sont en lien avec les points forts et essentiels de la commune de Saint-Chef.
C’est avec espoir et ambitions que la municipalité s’était lancée dans un chantier d’envergure en créant une salle d’exposition et redéfinit l’emplacement et l’accueil des touristes et des habitants. En effet, tout le monde le sait, rien ne se fait jamais dans la facilité. “Pour réussir, il faut s’en donner les moyens”.
Et à Saint-Chef, tout un chacun se doit de réussir en mémoire de quelques “illustres personnages” qui ont fait la renommée d’un petit village “niché” quelque part en Nord-Isère. Et oui, “comme vous le savez, l’équipe municipale a hérité d’un potentiel important que vous connaissez tous, mais qu’il est bon de rappeler. En premier, notre abbatiale et ses fresques romanes du XIe siècle. La commune compte également de magnifiques châteaux restaurés. Quant aux illustres personnages, ils ne sont autres que Frédéric Dard, Louis et Françoise Seigner, Marius Riollet”.
Saint-Chef fait encore partie d’un territoire magnifique mis en valeur par ses agriculteurs, viticulteurs et différents producteurs. A cela, il ne faut pas oublier de mentionner l’implication des artisans et des commerçants qui contribuent également à la bonne marche de la vie économique du village. Des acteurs dynamiques qui font encore connaître Saint-Chef sur le plan national, et même au-delà de nos frontières.
A l’heure de l’inauguration, le maire Noël Rolland souhaitait rendre hommage au maire honoraire Pierre Grataloup qui, de 1953 à 2001, a œuvré avec ses différents conseils municipaux à l’épanouissement de Saint-Chef en faisant rénover les fresques, en réalisant le Musée-Maison du Patrimoine ainsi que la Bibliothèque intercommunale.

“Gagnez le respect de vos pairs”
Alors oui, la cérémonie inaugurale fut belle. Elle s’est déroulée en présence, entre autres, d’Alain Moyne-Bressand, député-maire de Crémieu – Jérôme Merle, président de la Fédération Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d’Initiative de l’Isère (FDOTSI) – Sylvia Bielsa-Allagnat, 1ère adjointe – Denis Perrin, adjoint délégué au Tourisme, à la Culture et au Patrimoine – Mme Pissard, directrice d’Isère Tourisme représentant le Conseil général, et Marc Moulin, maire de Montcarra.
Pour Jérôme Merle, cette cérémonie était le fruit d’un effort important qui concerne trois qualités, et non des moindres, celles du dynamisme, de l’esprit du réseau et du service. Elle en a extrait le meilleur. Le dynamisme comme déclencheur, l’esprit de réseau comme méthode et le service comme objectif. “Faites du dynamisme, parce que c’est la base de tout projet, surtout quand vous vous êtes vous-mêmes fixé le challenge. Et si la tentation peut être grande de se reposer sur ses lauriers, ou de se dire qu’il est inutile de se fatiguer parce que ça marche très bien comme cela. Et bien, à l’évidence, ce n’est pas le cas pour l’Office de Tourisme de Saint-Chef qui sait, avec toute son équipe et les élus, se dire qu’il n’est pas possible d’en rester là. Voyons plus loin…”, rapportait encore Jérôme Merle. Le réseau est une force incroyable pour crédibiliser les initiatives de la FDOTSI, et puiser chez les partenaires, Offices de Tourisme, Syndicats d’Initiatives ou autres, des informations fiables et éprouvées. Ainsi, l’Office de Tourisme a su utiliser les compétences, valoriser son projet et atteindre finalement son objectif.
Saint-Chef vient de gagner le droit au développement touristique de son territoire. Alors quoi de plus normal que d’évoquer la citation de l’Isérois Stendhal : “La beauté est une promesse de bonheur”. De quoi réjouir toutes les personnes qui ont imaginé, conduit et réalisé ce projet d’Office de Tourisme. Ils ont relevé et gagné le challenge du service de qualité.
Texte : Carole Muet


2014-10-24