Le Musée du Léman renouvelle son espace d’exposition permanente dédié à la famille Piccard. Dans l’atmosphère d’innovation et de créativité qui était la leur, plongez dans l’aventure subaquatique et aéronautique suisse. Venez redécouvrir les engins et inventions qui ont fait leur renommée et vous imprégner de l’ambiance à bord des reconstitutions du Trieste et de l’Auguste Piccard.

Est-il encore nécessaire de présenter Auguste, Jacques et Bertrand Piccard, personnalités suisses de l’aéronautique et de l’océanographie internationale ? Auguste, brillant physicien et professeur à l’EPFZ, prouva une des constantes de la théorie de la relativité d’Einstein, démontra l’existence de l’actiuranium (composé de l’Uranium 235), et conçut les premières capsules étanches pressurisées pour ballon. Il est aussi l’inventeur du bathyscaphe et du mésoscaphe, sous-marins de grandes ou moyennes profondeurs. Jacques, l’homme « le plus profond du monde » concrétisa les projets de son père. Il dédia sa vie à la recherche sous marine et à la protection des lacs et des mers. Bertrand réalisa le premier tour du monde en ballon sans escale. Il se consacre désormais au projet Solar Impulse, premier avion solaire capable de voler jour et nuit sans carburant.

Au-delà de leurs personnalités, l’histoire des Piccard est intimement liée aux engins, ballons et sous-marins, qu’ils ont conçus et menés dans des expériences et aventures exceptionnelles. Le ballon FNRS d’Auguste Piccard, qui, le premier entra dans la stratosphère, grâce à sa cabine étanche pressurisée. La rozière Breitling 3, de Bertrand Piccard, à bord duquel il réalisa le premier tour du monde en ballon sans escale en compagnie de Brian Jones.

Les bathyscaphes FNRS 2, premier sous-marin de grande profondeur autonome, et Trieste, à bord duquel Jacques Piccard et Don Walsh atteignirent le point le plus profond de la planète, par -10 916m dans la fosse des Mariannes. Les mésoscaphes Auguste Piccard, attraction phare de l’Exposition nationale de 1964 à Lausanne, et Ben Franklin, à bord duquel Jacques Piccard et Erwin Aebersold vécurent un mois dans la dérive du Gulf Stream. Sous oublier, le petit F.-A. Forel, qui observa pendant 20 ans, les fonds du Léman et des lacs européens, emmenant des milliers de curieux et de scientifiques à son bord…

Afin de recréer l’atmosphère de recherche qui était la leur, le Musée du Léman retrace l’histoire de la conception de ces engins extraordinaires en mêlant objets d’études, maquettes de travail, prototypes techniques et documents. Sept bornes tactiles et multilingues (anglais / allemand), racontent leurs histoires, de la conception à l’exploitation. Les reconstitutions, à l’échelle 1:1 de la cabine du Trieste et d’un segment de l’Auguste Piccard permettent de revivre l’expérience des plongées au plus profond des abysses ou des fonds lacustres. La scénographie a été voulue interactive et ludique afin que chacun, petit ou grand, puisse satisfaire sa curiosité pour ces aventures scientifiques et technologiques hors normes.

Le Musée du Léman est dépositaire du fonds d’archives Auguste et Jacques Piccard, un fonds, d’importance nationale. En cours de dépouillement, d’archivage et de classification, ce fonds affiche d’ores et déjà d’impressionnants volumes: 1900 plans de sous-marins ou engins, 9000 photographies, 700 films et cassettes audio ou vidéo, 2000 imprimés ou documents, 500 objets et plus de 100 classeurs d’archives… Un fabuleux et intéressant héritage que la Municipalité de Nyon, associée aux différents membres de la famille Piccard, a aujourd’hui à cœur de valoriser.

img17618.jpg

Plongez dans l’aventure subaquatique et aéronautique suisse.