En Asie et en Amérique latine, les femmes ne sentent guère de changements dans leur corps à l’approche de la cinquantaine. Alors que, par exemple, au Japon il n’existe même pas de terme analogue pour désigner les bouffées de chaleur et autres malaises associés à la ménopause, en Europe occidentale on utilise les expressions les plus diverses : retour d’âge, climatère ou simplement ménopause, sont des termes qui désignent la réduction de l’hormone sexuelle qui se produit dans le corps féminin avec l’âge. Seules 4 % des japonaises suivent un traitement hormonal substitutif de la ménopause, alors que ce traitement concerne près d’un tiers des femmes nord-américaines. Les femmes asiatiques et latino-américaines absorbent suffisamment de phytooestrogènes (l’hormone féminine) car le régime alimentaire traditionnel de ces pays en est riche. La part élevée en isoflanoïdes ne réduit cependant pas seulement au minimum les malaises associés à la ménopause.

Une plante riche en hormones
Des études montrent que les asiatiques et les latino-américaines consomment quotidiennement 50 fois plus de végétaux riches en hormones que les femmes d’Europe occidentale (environ 1mg seulement). Il a été démontré que les phytooestrogènes jouent un rôle essentiel dans le traitement des symptômes associés à la ménopause et dans la prévention de maladies de civilisation telles que l’ostéoporose. Une plante qui contient une concentration particulièrement élevée d’hormones de ce type est le trèfle rouge, qui pousse dans nos prairies et constitue une source très riche d’isoflavones. Son extrait – obtenu avec le processus de culture et de production approprié – est nettement plus riche en phytooestrogènes et mieux assimilé que d’autres extraits. La prise d’extrait de trèfle rouge aide les femmes souffrant de malaises associés à la ménopause à compenser le déficit en isoflavones dans leur alimentation. Il semble que le trèfle rouge puisse également être utilisé efficacement dans le traitement du psoriasis, de la neurodermatite et d’autres maladies. Vendu en pharmacie et en droguerie, en boîtes de 100 comprimés.

Si vous êtes membre lecteur +, vous pouvez tenter votre chance et gagner un exemplaire de ce produit en envoyant un mail avec vos coordonnées à info@lextension.com . Si la chance vous sourit lors du tirage au sort, vous pourrez venir le chercher à notre rédaction ou le recevoir en vous acquittant des frais de port. Bonne chance à vous !

img5564.jpg

Le trèfle rouge contre les symptômes associés à la ménopause