De mars 2004 à septembre 2008, une dizaine de chantiers d’envergure ont profondément bouleversé Lausanne, du centre à la périphérie. Pendant les quatre ans qu’a duré le percement du nouveau métro, Léonore Baud a eu un accès permanent aux sites de cette entreprise colossale.

Dans ses photographies de grand format, elle cherche à capter des scènes anodines et éphémères, à saisir par bribes la perpétuelle évolution d’un chantier et s’approprier ainsi un pan de la réalité. Sa démarche est plus artistique que documentaire, l’enjeu de ce travail étant que l’image acquière une esthétique et une logique propre, que le monde auquel elle donne accès ne soit ni complètement détaché du réel, ni pour autant identifiable à celui-ci.

Ce qui se trouve immédiatement questionné, c’est la fidélité apparente de l’image à la réalité: tel qu’il est révélé, ce grand chantier se situe à la limite de l’imaginaire et de la fiction.

Léonore Baud, née en 1983, a reçu en 2006 le Prix artistique de la Ville de Nyon. Elle vit et travaille à Lausanne.

Une exposition réalisée par le MHL et l’association IRIS.

Prolongation jusqu’au 7 mars au Musée historique de Lausanne

img14778.jpg

Photo Léonord Baud