Des milliers d’animaux de compagnie disparaissent chaque année sans laisser de traces – dans environ 80% des cas il s’agit de chats. Une puce électronique de la taille d’un grain de riz permet de donner une identité unique à chaque chat. En organisant une action spéciale au mois de novembre, les vétérinaires contribuent à rendre les chats trouvés à leurs propriétaires.

Contrairement aux chiens dont l’identification et l’enregistrement sont obligatoires, seulement environ 10% des chats sont identifiés au moyen d’une puce électronique en Suisse. C’est la raison pour laquelle la Société des Vétérinaires Suisses (SVS) et Animal Identity Service SA (ANIS) organisent une campagne dont le but est de munir le plus grand nombre de chats possible d’une puce électronique. Grâce à cette identification claire les chats perdus pourront être rendus à leurs propriétaires.

Les colliers munis de plaquettes peuvent représenter un danger pour le chat s’ils s’accrochent à des branches. La puce n’est pas plus grande qu’un grain de riz et est implantée entre les épaules. L’intervention de routine est totalement indolore pour le chat et peut se faire sans anesthésie. La puce électronique est munie d’un numéro d’identification unique qui peut être lu avec un lecteur. Le propriétaire est retrouvé en introduisant le numéro dans la base de données.

La police, les offices publics et les stations d’incinération sont de plus en plus équipés de lecteurs. Grâce à cet équipement les propriétaires de chats morts peuvent être informés. Le but est ici de vérifier systématiquement la présence d’une puce électronique sur tous les chats morts.

img16171.jpg

80% des chats disparaissent chaque année.