Le moins que l’on puisse dire, c’est que depuis juin 2013, la vie municipale berjallienne est ""assez mouvementée. En effet, après un “divorce” prononcé et consommé entre élus de la majorité qui aura donné lieu à des séances de conseil municipal “romanesques”, les électeurs n’avaient que l’embarras du choix avec quatre listes se présentant les 23 et 30 mars. Le scénario était à rebondissements et malgré quelques approches ça et là, il n’y avait finalement eu aucune alliance entre les deux tours. Et le dimanche 30 mars, Bourgoin-Jallieu voyait “bleu” ! Il s’agissait là d’un “fait” historique puisque depuis 1971, la ville était pilotée par la gauche. Au soir du 2e tour, elle avait donc changé de commandant de bord, la liste conduite par Vincent Chriqui arrivant en tête.
Pour celles et ceux qui avaient encore du mal à y croire, l’atterrissage s’est fait vendredi 4 avril à l’occasion de l’élection du maire et de ses adjoints par les nouveaux conseillers municipaux. On peut dire que le conseil municipal sortant avait pressenti quelque chose de peu ordinaire puisque fin 2013, les élus avaient délibéré en faveur du déplacement du premier conseil d’après-élection à la salle polyvalente au lieu de la salle de l’Orangerie. 
C’est la première fois que l’on voyait autant de monde assister à une séance du conseil municipal. Il faut dire que bon nombre d’habitants de Bourgoin-Jallieu et des environs n’auraient pour rien au monde manqué ce rendez-vous. Alors oui, vendredi dernier, il y avait une belle audience pour une investiture qui fut des plus cordiales. Les nouveaux élus de tous bords se sont salués. Il y eu quelques congratulations et beaucoup de bons mots. Il y eu également des sourires éclatants et des sourires plus réservés… Du côté du public, quelques uns y allaient de leurs commentaires. Le moment était solennel et l’émotion ne tardait pas à envahir le doyen des conseillers municipaux, Alain Batillot, âgé de 70 ans. Quant à la cadette, elle se nomme Océane Roulot. Elle a tout juste 19 ans. Tous deux font partie de la nouvelle majorité sous l’égide de Vincent Chriqui.
""Comme le veut la tradition, c’est Alain Cottalorda, maire sortant, qui avait la charge de procéder à la mise en place du nouveau conseil municipal. Après avoir salué et félicité Vincent Chriqui, il s’adressait aux nouveaux élus : «Une équipe municipale, c’est une histoire locale, un patrimoine. Nous ne faisons qu’accompagner les initiatives personnelles et collectives. Il faut rester modestes sur notre rôle. Il n’y a pas de rêve de pouvoir à avoir. Pour ce mandat, la nouvelle donne qui s’impose à tous les territoires sera la baisse  des aides de l’Etat. Depuis Fortuné Ramseyer en passant par Robert Belmont, tous les maires ont eu à coeur de boucler des budgets qui répondent aux besoins des habitants. Pour la première fois, vous aurez à gérer la baisse, année par année, de la ligne des recettes. Après le temps des promesses, et Dieu sait qu’il y en a qui ont fleuri, il va falloir trancher en matière de politiques publiques et d’arbitrages en fonction des recettes. Le travail de maire est difficile et douloureux. En 25 ans, j’ai appris à connaître le professionnalisme et le militantisme des uns et des autres pour la défense de l’intérêt général. Le travail engagé devra être poursuivi. Je salue encore le travail de chaque agent municipal qui aura été, pour moi, un compagnon. Il a fallu revoir les habitudes. Les temps ont changé. Je voudrais encore dire toute mon estime aux collaborateurs qui m’ont accompagné. J’ai une pensée pour Florence Joriot, Jacques Duvernay, Gérard Lefebvre, tous décédés tragiquement. Ils ont été des acteurs au service du bien être local.»
Le moment était ensuite venu de procéder à l’élection du maire. Comme lors du précédent mandat, les conseillers municipaux sont au nombre de 35. Vincent Chriqui était le seul à se porter candidat. Le vote s’est fait à bulletin secret. Sans surprise, il était élu avec 27 voix “pour” (8 bulletins nuls). A 19h50, Alain Batillot lui remettait l’échar-pe de maire. Vincent Chriqui faisait ensuite procéder au vote concernant la détermination du nombre d’adjoints. Ils seront dix (cinq femmes et cinq hommes). La proposition était adoptée à l’unanimité. L’élection des adjoints s’est déroulée au scrutin de liste, la liste conduite par Jean-Pierre Girard obtenant 28 voix (sept bulletins nuls).
Vincent Chriqui donnait  ensuite la parole aux chefs de file de l’opposition, qui comprent trois “groupes”. Armand Bonnamy déclarait alors : «La réponse des électeurs a été sans appel. Ils n’y ont pas cru en nombre suffisant et comme nous sommes en démocratie, je m’incline devant leur volonté légitime. Je remercie les électeurs et les collègues de ma liste. Une nouvelle équipe est en place et aujourd’hui elle prend en charge cette ville. Je lui souhaite de réussir dans l’intérêt de Bourgoin-Jallieu. Concrètement, je voterai toute proposition, d’où qu’elle vienne, qui ira dans le sens des priorités de la liste que je conduisais.»
C’était ensuite au tour d’André Borne (Union de la gauche) de s’exprimer.  L’ancien 1er adjoint aura dressé un long “inventaire” sur l’héritage que les élus sortants laissent à la nouvelle équipe. Il relevait : «L’équipe de la majorité sortante devient votre op-position pour ces six prochaines années. Monsieur le maire, je le dit ce soir avec solennité, vous avez créé beaucoup d’attentes durant cette campagne. Nous allons apprendre, et nous apprendons vite, à être des opposants fermes, vigilants et constructifs, mais sans concession si vous n’êtes pas fidèle à vos engagements et vos promesses. Monsieur le maire, vous l’avez dit pendant toute cette campagne, vous serez un maire accessible au quotidien avec la mise en place d’une politique de proximité. L’opposition que nous sommes devenus ce soir n’ira pas sur le terrain des affrontements politiciens constants et contreproductifs, mais l’opposition que nous sommes devenus ce soir ne manquera jamais de vous rappeler vos engagements si vous les oubliez en route pendant ce mandat !»
Le mot de la fin revenait à Robert Arlaud (FN). Celui-ci renouvellait ses félicitations à Vincent Chriqui et n’avait rien d’autre à déclarer.
Carole Muet

Les adjoints élus
– Jean Pierre Girard, 1er adjoint en charge du développement économique
– Danielle Mulin, 2e adjointe en charge des Af-faires sociales (elle présidera le CCAS), du handicap et des personnes âgées
– Jean Claude Pardal, 3e adjoint en charge de la voirie, des déplacements, du stationnement et de la sécurité
– Virgine Pfanner, 4e ad-jointe en charge de la vie associative
– Olivier Dias, 5e adjoint en charge des Finances, de la gestion du personnel communal, de l’administration générale, de la communication et des nouvelles technologies
– Hélène Duplat, 6e ad-jointe en charge des Affaires scolaires, de la restauration scolaire, des garderies périscolaires et de la jeunesse
– Alexandre Ghibaudo, 7e adjoint en charge des Sports
– Marie Laure Desforges, 8e adjointe en charge de la Culture
– Michel Carron, 9e adjoint en charge de l’Urbanisme, du foncier/immobilier et de l’habitat
– Sophie Léon,10e adjointe en charge de la politique de la Ville (PNRU), du logement social, de l’hébergement social et de la lutte contre l’exclusion

Les conseillers municipaux délégués
– Hélène Bulliod, déléguée à la création et à l’accompagnement des entreprises
– Jean-Rodolphe Genin, délégué aux grands projets, aux marchés publics, aux bâtiments communaux et aux commissions de sécurité des établissements recevant du public
– Annick Néron, déléguée à l’insertion professionnelle, à l’emploi et à l’égalité femmes/hommes
– Alain Batillot, délégué à la santé
– Emmanuelle Spadone, déléguée au développement durable, à la propreté, à la gestion des déchets et à l’assainissement
– Aurélien Lepretre, délégué à la démocratie participative et aux maisons des habitants
– Michelle Ménéghin, déléguée à la promotion de la vie commerçante
– Joseph Bénédetto, délégué à l’embellissement et aux espaces verts

Les autres membres du conseil municipal 
Liste Vincent Chriqui :
Julien Chaboud, Laurent Campo, Océane Roulot, Mireille Borot, Laurent Cuisenier, Aude Steinmetz, Brigitte Coulouvrat et Thierry Fabry.
Liste André Borne : An-dré Borne, Frédérique Pénavaire, Robert Aubin, Meryem Yilmaz, Damien Perrard et Cécile Morgan. 
Liste Armand Bonnamy : Armand Bonnamy.
Liste Robert Arlaud : Robert Arlaud.
""""


2015-04-15