En novembre 2007, l’hôtellerie a enregistré en Suisse 1,82 millions de nuitées, soit une augmentation de 10% (+172’000 nuitées) par rapport à novembre 2006. Cette évolution positive est imputable aussi bien aux hôtes suisses (+8%) qu’aux hôtes de l’étranger (+12%). Les visiteurs des continents européen (sans la Suisse), américain et asiatique sont à l’origine d’une hausse de respectivement 10%, 12% et 28%. Tels sont les derniers résultats provisoires de la statistique de l’hébergement touristique de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

De janvier à novembre 2007, le nombre cumulé des nuitées s’élève à 33,8 millions, soit une augmentation de 3,9% par rapport à la même période de 2006. Cette augmentation est à mettre principalement sur le compte de la demande étrangère (+5,9%), les Suisses affichant une progression plus modeste (+1,3%).

Augmentation marquée pour les hôtes indigènes
Par rapport à novembre 2006, ce sont les Suisses qui génèrent en novembre 2007 la plus forte hausse absolue de nuitées (+63’000). Ils sont suivis à bonne distance par les touristes en provenance d’Allemagne (+15’000) et d’Italie (+13’000). Ensuite viennent les Etats-Unis, la France et les pays du Golfe, chacun de ces pays affichant une hausse entre 6’000 et 7’000 nuitées.

Maintien de l’attractivité des régions citadines en novembre
En novembre 2007, la région zurichoise, avec 374’000 nuitées, est la région la plus visitée, tout comme en novembre 2006. Elle affiche ainsi une augmentation de 25’000 nuitées. La plus forte progression absolue est toutefois comptabilisée par Genève, qui avec 245’000 nuitées, bénéficie d’une hausse de fréquentation de 44’000 nuitées. Ces deux régions citadines concentrent donc 34% de la demande totale.

img7557.jpg

De janvier à novembre 2007, le nombre cumulé des nuitées s’élève à 33,8 millions…