Une route trop dangereuse?

par | 13 Déc 2007

L’organisation du trafic et la signalisation que les autorités du canton de Berne ont imposés sur le tronçon de l’A5 entre Bienne et Douanne seraient dangereuses pour tous les usagers de la route et ne correspondrait pas aux exigences légales. Le TCS demande leur suppression dans l’intérêt de la sécurité routière et se déclare prêt à participer au développement d’une solution constructive.

Les mesures ordonnées par les autorités sur l’A5 ont déclenché une vague de protestations. Au total, 153 membres du TCS se sont manifestés par écrit, par téléphone ou par courriel pour critiquer la nouvelle conception du tronçon A5 Bienne-Douanne. Un écho aussi fort constitue non seulement un mandat clair et net pour la direction du Club, mais donne aussi la légitimité de parler au nom des nombreux bordiers et usagers réguliers de cette liaison routière. Toutes les prises de position sont négatives. Le ton des messages va de l’incompréhension à la colère vive concernant le procédé adopté par les autorités. Vanté comme une mesure destinée à modérer le trafic, « l’aménagement » de cette route est unanimement rejetée. La principale motivation de ces critiques est toujours le souci de la sécurité de tous les usagers de la route. Il n’a pas été suffisamment tenu compte du fait qu’il s’agit là d’une route nationale, soit du principal axe de liaison entre les villes de Bienne et de Neuchâtel, et non pas d’une route de quartier.

En outre, les responsables ont ignoré le trafic poids lourd supplémentaire généré par la raffinerie de Cressier. Les marquages sur la chaussée et les panneaux installés prêtent à confusion et sont difficilement compréhensibles pour la majorité des usagers de la route et même pour les personnes connaissant la région. La route doit être lisible et se comprendre d’elle-même pour tous les conducteurs. Pour les trains routiers il est presque impossible de rouler sur le tronçon Bienne-Douanne sans entamer la piste cyclable très sinueuse marquée sur la chaussée. C’est dire que la sécurité des cyclistes est gravement compromise.

Les corrections hâtives auxquelles le canton a procédé à la suite des critiques ne constituent pas une solution acceptable et durable. Comme en témoigne le rapport d’expert, les mesures d’orientation du trafic se basent sur une conception irréaliste et dangereuse, donc inadéquate. Le TCS demande donc que l’on ne tente plus de sauver cette conception manifestement ratée, mais qu’une nouvelle solution soit développée pour répondre à la réalité du trafic et aux besoins de sécurité de tous les usagers de la route.

img7238.jpg

Le TCS demande la suppression de la dangereuse organisation du trafic sur la
route Bienne-Douanne.

Découvrez également :

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.