Une semaine après les élections fédérales, l’Union syndicale suisse (USS) a comme objectif le développement de l’Etat social. L’organisation faîtière soumet à ses délégués une résolution exigeant l’introduction de la retraite flexible à partir de 62 ans. Grâce à l’initiative populaire de l’USS sur la question, le nouveau Parlement devra se pencher sur ce sujet. Selon elle, la 11ème révision de l’AVS, remise sur le métier après l’échec dans les urnes en 2004, ne va pas dans le bon sens. Elle signifie un démantèlement des prestations. L’USS veut combattre l’assainissement prévu de l’AI sur le dos du fonds AVS. Elle réclame encore une assurance des soins solidaire. Pour que les primes maladies soient réduites efficacement, les prix des médicaments doivent être mis sous contrôle, indique l’organisation faîtière.

img6715.jpg

Selon l’USS, l’Etat social doit continuer à être développé.