Courant septembre 2006, la brigade des stupéfiants genevoise s’est intéressée à plusieurs trafiquants d’héroïne, tous actifs dans le canton de Genève. Il est rapidement apparu qu’une partie de ces trafiquants opéraient en qualité de grossistes, lesquels stockaient d’importantes quantités d’héroïne dans un appartement situé dans le quartier de Plainpalais, avant de conditionner puis d’écouler cette marchandise auprès de compatriotes, également trafiquants à Genève.

Dealers professionnels
Deux des personnes interpellées se trouvaient en régime de semi-liberté dans un établissement pénitentiaire après avoir été condamnée chacune à 8 ans de réclusion, notamment pour trafic de stupéfiants. L’une des deux devait être libérée conditionnellement le 21 septembre 2006, afin d’être refoulée sur son pays d’origine. Certains de ces malfrats ont été appréhendés alors qu’ils s’apprêtaient à écouler plus de 1 kilo et demi d’héroïne auprès de trafiquants albanais basés à Genèv. Les investigations menées ont permis l’arrestation de 7 individus en flagrant délit de trafic d’héroïne. Lors de ces différentes opérations, il a notamment été saisi : 8,5 kilogrammes d’héroïne brune, 500 grammes de produit de coupage, environ CHF 90’000, tout le nécessaire utile au conditionnement de cette drogue (balance électronique, sachets « minigrips » vides prévus pour la vente dans la rue etc…). Toutes ces pièces à conviction ont été saisies tant à Genève qu’à Zurich, lors de perquisitions. La totalité de cette drogue, une fois écoulée auprès de toxicomanes suisses ou français, aurait pu rapporter plusieurs centaines de milliers de francs aux différents trafiquants en question. Les Juges d’instruction MONTI et LAUBER diligentent ces enquêtes. A l’heure actuelle, tous les protagonistes sont détenus dans différentes prisons de notre pays.

img936.jpg

La nuit est le théâtre principal des réseaux de trafiquants de drogues.