Le commerce suisse du cycle réalise 57% de son chiffre d’affaires avec la vente de vélos neufs et d’occasion et 43% de ce chiffre avec la vente de vêtements, d’accessoires et de pièces détachées, ainsi qu’avec la fourniture de prestations telles que les services et les réparations! La visite à un commerçant spécialisé révèle que le terme de vélo recouvre bien plus que cela: du simple porte-cartes au système de navigation GPS en passant par les clips de fixation des chaussures aux pédales, les vêtements chics et les selles de confort ou de sport, le commerçant propose tout l’assortiment nécessaire et son choix d’articles pratiques ou mode est extrêmement vaste. Les cyclistes modernes ne se satisfont plus de simples machines utilitaires, mais exigent tout ce qui peut les compléter. Le plaisir de pédaler éveille le désir de nombreux accessoires qui rendent la vie du cycliste plus confortable, plus sûre ou plus facile.

Les commerçants spécialisés en cycles bénéficient de cet engouement et ils évoluent de plus en plus ces dernières années vers la fourniture professionnelle de prestations multiples. En plus de leur activité de base axée sur la vente de vélos, le secteur secondaire qui comporte les segments des vêtements, des accessoires, des pièces détachées et du conseil revêt une importance toujours croissante. Le chiffre d’affaires de ce secteur secondaire s’est monté à 336 millions de francs l’an dernier, soit 43% du chiffre total de la branche, qui a atteint 781,6 millions de francs. Le secteur primaire de la vente des cycles a rapporté 445,5 millions de francs, soit 57% du total.

20% du chiffre d’affaires pour les accessoires et les vêtements
La vente de vêtements, de chaussures, de casques et d’accessoires tels que cadenas à câbles, corbeilles de transport, selles, ordinateurs pour cycles, etc. a permis aux commerçants spécialisés de réaliser un cinquième de leur chiffre d’affaires, soit 156 millions de francs. En outre, leurs caisses ont été alimentées à raison de 179,8 millions de francs par la vente de pièces détachées et les travaux de service et de réparation. Pour l’année en cours, ces chiffres devraient être encore supérieurs grâce à la bonne conjoncture économique, qui incite les consommateurs à ne pas trop montrer de retenue dans leurs dépenses.

img6677.jpg

Les vélos neufs ne constituent que la moitié des affaires.