Chez Sotheby’s New York, Le Cri d’Edvard Munch a été adjugé $119.922.500 (CHF 109,5 millions), devenant ainsi l’œuvre d’art la plus chère jamais vendue aux enchères*. Il aura fallu plus de 12 minutes pour départager huit acheteurs potentiels. Au final, deux d’entre eux se sont affrontés au téléphone, faisant monter les enchères jusqu’à ce prix historique.

Datant de 1895, l’œuvre était l’une des quatre versions existantes du Cri et la seule demeurant en mains privées. Elle appartenait jusqu’à hier à l’homme d’affaires norvégien Petter Olsen dont le père était l’ami proche, le mécène et le voisin de Munch.

Pour Simon Shaw, Vice-Président et Directeur du Département d’art impressionniste et moderne de Sotheby’s New York, « S’il ne faillait retenir qu’une œuvre pour son impressionnante puissance, ce serait sans nul doute Le Cri d’Edvard Munch qui n’est pas seulement une œuvre déterminante de l’histoire de l’art mais aussi l’une des clés visuelles de notre conscience moderne ».

img18982.jpg

©Sotheby’s