C’est par un cahier d’école que tout commence. Un cahier offert par un patron de bar de Brazzaville, au Congo à l’un de ses piliers de bar, Verre cassé. Lui, sorte de Bukowski congolais, va « conserver la mémoire » de l’endroit. Sur un ton satyrique mêlant le grotesque et le sublime, Alain Mabanckou livre un portrait savoureux et truculent de l’Afrique contemporaine en levant son verre à la santé des habitués du bar, de l’Imprimeur à Robinette, de Zéro Faute à Casimir qui mène la grande vie…Pour de plus amples informations sur cette pièce, vous pouvez consulter le site suivant : http://www.plan-les-ouates.ch/plo .

img6467.jpg

La pièce se tient à l’espace vélodrome le 9 octobre dès 20 heures.