ViaRhôna, une ambition partagée !

Dès 2004, les présidents des Régions Provence Alpes Côte d’Azur (PACA), Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes lançaient “l’appel du Grand Delta”, pour une gestion solidaire et ambitieuse du Rhône.""
Cette volonté se matérialisait en 2005 par la tenue d’Etats généraux du fleuve Rhône, et par l’élaboration d’une stratégie partenariale à 20 ans.
Le Plan Rhône 2007-2013 en est la première application. Ce projet audacieux de développement durable lie les questions de prévention des inondations, de respect et d’amélioration du cadre de vie et de développement économique sur le long terme.
ViaRhôna s’inscrit dans le volet tourisme du Plan Rhône et bénéficie, pour la partie rhônalpine, de crédits européens.
En Rhône-Alpes, le Conseil régional a signé des conventions cadres pluriannuelles avec 17 collectivités locales, maîtres d’ouvrages, couvrant la quasi intégralité du parcours à réaliser.
La Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et la Région Rhône-Alpes, par une convention de partenariat signée en 2005, se sont engagées à financer les travaux de ViaRhôna.
Avec 65 % du tracé implanté sur le domaine concédé à la CNR, celle-ci est un acteur déterminant du projet. Son implication répond au cahier des charges de la concession : veiller à favoriser l’utilisation du domaine, en particulier à des fins de développement local et touristique. Inscrite au volet ancrage local de ses Missions d’Intérêt Général, démarche volontaire lancée par la CNR en 2004, ViaRhôna est également une illustration du modèle de développement de la Compagnie, fondé sur la redistribution aux territoires et la valorisation de la Vallée du Rhône.
Grâce à l’impulsion donnée par la Région Rhône-Alpes et la Compagnie Nationale du Rhône, les acteurs locaux, mobilisés et fédérés, se sont fortement investis, permettant la construction d’un projet cohérent et continu tout au long du fleuve.
Le Conseil régional Rhône-Alpes a subventionné ViaRhôna à hauteur de 12,5 millions d’euros dont 180.000 euros de crédits européens, et la Compagnie Nationale du Rhône à hauteur de 11,1 millions d’euros, sur un montant total estimé à 51,5 millions d’euros, le reste étant pris en charge par les 17 maîtres d’ouvrage (conseils généraux, communautés de communes et syndicats) et autres collectivités territoriales.
Avec 100.000 emplois directs et 7 % du PIB régional, soit 10 milliards d’euros de consommation touristique, Rhône-Alpes est la 2e région touristique de France.

Une mise en valeur collective
""ViaRhôna fait l’objet d’un travail collectif pour en faire une destination touristique à part entière, avec des infrastructures dédiées lui permettant de se hisser au rang des grands itinéraires touristiques européens.
Faire de ViaRhôna une destination touristique de premier plan nécessite la mobilisation de tous les acteurs et territoires concernés : rencontres territoriales, journées d’information et d’échanges, formations spécifiques des acteurs, éductours et work-shops, rédaction d’un manuel des ventes, système de réservation en ligne.
Sous l’angle des opportunités touristiques, ViaRhôna représente une nouvelle attractivité du territoire du Léman à la Méditerranée, facteur d’un repositionnement de la vallée du Rhône sur le marché de l’éco-tourisme, et d’un allongement de la période touristique d’avril à octobre.
Ce projet requiert la structuration d’une offre touristique particulièrement riche : sites, paysages, attractions, musées, événement…, accompagnée du développement d’infrastructures et de services adaptés.
Enfin, une évaluation coordonnée, systématique et régulière des impacts économiques, sociaux et environnementaux permet d’intégrer la notion de développement durable au projet. La mise en valeur est orchestrée par Rhône-Alpes Tourisme avec, notamment, un site internet dédié et l’édition d’une carte.
Dans un proche avenir, ViaRhôna sera entièrement réalisée en 2015, et les Régions Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côte d’Azur continuent les aménagements sur leurs territoires respectifs.
Dans le futur Plan Rhône 2014-2020, ViaRhôna sera le “fil rouge” de la stratégie interrégionale en matière de tourisme. Le projet se construit également avec la Suisse, via les 4 cantons de Genève, Vaud, Valais et Uri, qui travaillent sur l’offre touristique de la “route du Rhône”.
Demain, ViaRhôna sera un projet d’envergure européenne, de 1.000 km, du glacier du Rhône à la mer Méditerranée, en passant par les rives du Lac Léman, un itinéraire unique à l’échelle des véloroutes européennes…

Zoom sur 3 parcours et leurs activités
* De Chanaz à Groslée

Cette étape de 53 km traverse la Savoie, l’Ain et l’Isère, sur le territoire du Bugey, près du massif du Colombier et du marais de Lavours.

– Culture, patrimoine
* Belley : capitale historique et religieuse du Bugey, évêché depuis le VIe siècle a marqué de son empreinte religieuse l’ensemble du Bas-Bugey : cathédrale, églises, chapelles… Site : www.tourisme-belley-bas-bugey.fr
* La Maison d’Izieu : ce mémorial retrace l’histoire des enfants juifs d’Izieu, déportés en 1944 et consacre ses activités à l’information et à l’éducation des publics sur le crime contre l’humanité. Site : www.memorializieu.eu
* Le Musée Escale du Haut-Rhône : situé à Brégnier-Cordon, le musée propose un panorama très large des richesses du Haut-Rhône. L’évolution des paysages, l’histoire des hommes sur les berges, les techniques de navigation, les enjeux contemporains… Site : www.escalehautrhone.fr
* Saint-Genix sur Guiers : ville étape idéale pour les cyclistes, le Repaire de Louis Mandrin, avec un parcours son et lumière pour découvrir l’histoire de la Savoie et du Dauphiné. Site : www.valguiers.com
* Morestel, cité des peintres : ne manque pas d’étonner par son dynamisme, ses nombreux commerces, son patrimoine et ses expositions. Site : www.morestel.com

– Loisirs
* Le canal de Savières : peut aussi se parcourir de Chanaz au lac du Bourget à bord de bateaux panoramiques. Site : www.bateaucanal.com
* Base de loisirs de Culoz : dans un écrin de verdure au pied du Grand Colombier, elle regroupe un ensemble d’aménagements idéal pour la détente : plan d’eau, mini golf, parcours de santé, terrains de sport… Site : www.culos-tourisme.com
* La base de loisirs de Murs-et-Gélignieux : possibilité de diverses activités : sports de balle, tennis, sports d’eau, natation, sports divers, pêche, pétanque. Site : www.bugeytourisme.fr
* Kayak sur le Rhône à Champagneux : découverte du Vieux Rhône avec guide, en empruntant quelques unes des nombreuses lônes de la réserve naturelle de Brégnier-Cordon. Site : www.vertes-sensations.com

– Nature
* Le marais de Lavours : réserve naturelle créée en 1984. L’un des derniers grands marais continentaux d’Europe de l’Ouest, constitué d’une réserve de 500 ha de prairie humide parcourues par un sentier sur pilotis de 1,4 km qui permet de mieux appréhender ce site exceptionnel. Sur place, un observatoire des oiseaux et des visites guidées possibles. Site : www.reserve-lavours.com
* La cascade de Glandieu : de 60 mètres de hauteur. Site : www.tourismelhuis.fr
* La réserve naturelle des îles du Rhône : à la découverte des lônes, en plein cœur de la Réserve naturelle des îles du Rhône. Site : www.tourismelhuis.fr

* Au Sud de Lyon, ViaRhôna sur “Rhône Pluriel”
""45 km de Loire-sur-Rhône (69) à Sablons (38) : 22 km sur la région de Condrieu. 10 km dans le Pilat Rhôdanien, 13 km sur le Pays Roussillonnais. Site : www.rhone-pluriel.fr

– Culture, patrimoine
* La Maison du Fleuve Rhône est un pôle de ressources. L’association labellisée Ethnopôle propose un centre de documentation et une programmation variée pour un regard diversifié sur l’histoire, l’actualité et le devenir du Rhône et d’autres fleuves. Site : www.maisondufleuverhone.com
* Le Pays viennois et ses richesses patrimoniales, témoins du passé antique du territoire : théâtre antique, temple d’Auguste et de Livie. Site : www.vienne-tourisme.com
* Située sur l’autre rive du fleuve, la ville de Saint-Romain-en-Gal, le musée départemental gallo-romain et le site archéologique. Site : www.musees-gallo-romains.com

– Loisirs
* La base de loisirs de Condrieu-les-Roches : possibilité de baignade surveillée et repos sur la plage, le téléski nautique tracté par câble pour les amateurs de glisse – restauration possible, port fluvial. Site : www.cableski-condrieu.com
* La base de loisirs Espace Eaux Vives de Saint-Pierre de Bœuf : rivière artificielle et base de loisirs pour une aventure rafraîchissante – activité de canoë, kayak, nage en eaux vive avec des rapides, rafting, vélos, rollers… Site : www.espaceeauxvives.com
* Balade sur le Rhône à Vienne avec le Livia – embarquement à Vienne.

– Nature
* L’île du Beurre, située entre Ampuis et Condrieu : site d’intérêt écologique remarquable du milieu rhodanien. Le castor, à l’origine de sa protection, en est devenu l’emblème et des cabanes d’affût en permettent l’observation – possibilité de balade et de découverte de superbes paysages. Site : www.iledubeurre.org
* Au dessus de Condrieu, porte d’entrée du Parc Naturel Régional du Pilat – possibilité de balades et notamment de boucles cyclo-touristiques en jonction avec la ViaRhôna – pour plus d’informations, contactez la Maison du Parc. Site : www.parc-naturel-pilat.fr et www.pilat-tourisme.fr
* Réserve naturelle de l’Ile de la Platière : ambiance forestière, possibilité d’emprunter un sentier qui sillonne la forêt alluviale, surnommée “la petite jungle” – un observatoire permet une vue imprenable sur le fleuve Rhône et la vallée. Site : www.ile.platiere.reserves-naturelles.org

* De Tain l’Hermitage à Pont Saint Esprit
""Cette étape de 112 km traverse l’Ardèche, la Drôme, le Vaucluse et le Gard. Des Gorges de l’Ardèche aux vignobles du sud de la Vallée du Rhône, en passant par Montélimar et Valence, cette étape mène le visiteur aux portes de la Provence.

– Culture, patrimoine
* Le château-musée de Tournon, édifié entre le 10e et le 16e siècles, propose des collections de pièces du Moyen-Age jusqu’à nos jours, mais aussi des expositions d’art contemporain. Site : www.ville-tournon.com
* Atelier de dégustation et boutique Valrhôna : planteur, sélectionneur, assembleur et créateur de chocolats, Valrhôna propose de découvrir les secrets de fabrication à Tain l’Hermitage. Site : www.valrhona.com
* Beauchastel, village de caractère, à la rencontre de l’Eyrieux et du Rhône, le village tire son nom de son château dont on connaît aujourd’hui le puissant donjon carré. Les maisons ornées de schiste de la montagne et de galets de l’Eyrieux, s’étagent jusqu’au bas de la colline.
* Village de Cruas et abbatiale Sainte-Marie, église romane des XI et XIIe siècles dont la crypte recèle un fabuleux bestiaire ainsi qu’une magnifique tribune monastique dont la sculpture des chapiteaux est d’une grande finesse. Une mosaïque dans l’abside commémore le passage du pape urbain II en 1905. Site : www.ot-cruas.fr/
* Montélimar, ses nougats et le château des Adhémar – centre d’art contemporain. Rare exemple de palais résidentiel d’époque romane, le château de Montélimar, a été édifié à la fin du XIIe siècle au sommet de la colline par la dynastie seigneuriale : les Adhémar. A visiter : le Palais des bonbons et la Nougathèque. Site : www.montelimar-tourisme.com
* Viviers : ville médiévale au bord du Rhône, résidence des évêques depuis le Xe siècle. Site : www.tourisme-viviers.fr
 
– Loisirs, nature
Le port de l’Epervière, au sud de la commune de Valence : premier port de plaisance fluviale en France, il propose 420 postes d’amarrage et 60 places sur aire de carénage aux plaisanciers.
A proximité, la Drôme Provençale, territoire le plus méridional de Rhône-Alpes offre de nombreuses possibilités d’activités de plein air au cœur des lavandes et des oliviers. Le territoire regorge par ailleurs de merveilleux villages et centres historiques, au passé riche et mystérieux. Site : www.dromeprovencale.fr
* Réserve naturelle des Ramières : découverte de la flore et de la faune (oiseaux migrateurs, castors…), à pied ou à vélo, visites guidées possibles. Site : www.lagaredesramieres.com
* La Dolce Via : cette voie verte de 45 km relie La Voulte-sur-Rhône au Cheylard, dans la vallée de l’Eyrieux, à proximité immédiate de la ViaRhôna. Site : www.dolce-via.com
* La Ferme aux crocodiles à Pierrelatte : unique en Europe, la Ferme aux crocodiles est une immense serre paysagée de 8.000 m2 dans laquelle évoluent plus de 400 animaux appartenant aux espèces les plus rares. Site : www.lafermeauxcrocodiles.com


2014-08-02

A propos de l'auteur

GROUPE ECOMEDIA

GROUPE ECOMEDIA, c'est le groupe de presse économique de Savoie Mont Blanc (74 et 73), de l'Ain (01), du Nord Isère (38) et de la région lémanique trans-frontalière avec Genève et les cantons romands.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ