Cette exposition apporte un éclairage sur les pratiques d’interprétation culturelle en présentant de manière non conventionnelle une collection d’objets soviétiques. Le MEG a ouvert ses fonds à une équipe d’anthropologues et d’artistes venus de pays post-socialistes tels la Slovaquie, l’Ukraine, la Russie ou encore l’ancienne RDA. Ils ont examiné, en collaboration avec des collègues de pays de l’Ouest, les avantages et les dangers de l’approche interdisciplinaire de l’objet ethnographique.

Le résultat de cette réflexion est la présentation de plus de 1000 objets soviétiques d’usage quotidien, accompagnés d’innombrables pièces tirées du département Europe du Musée. L’exposition, présentée au MEG Conches, emploie la Villa elle-même en tant qu’objet, attirant l’attention du spectateur sur la magnifique architecture de l’édifice et offrant la possibilité au visiteur de découvrir certains endroits jamais accessibles.

Elle nous invite ainsi à une expérience physique et sensible, à une approche décloisonnée, jouant avec nos clichés.

Le spectateur, qui évolue au travers de fragments, de restes, est confronté à une vision fugitive, émotionnelle et viscérale d’une réalité de l’ancienne division Est / Ouest, qui ne peut être saisie que de façon indirecte et éphémère.

Dans un voyage de la cave au grenier dans l’ancienne Villa Lombard et dans divers lieux choisis de Genève, la machinerie muséale est questionnée par le truchement de l’objet. Le tapis rouge est déroulé, soyez les bienvenus. Mais prenez garde, il pourrait bien vous déséquilibrer.

Villa Sovietica
2 octobre 2009 → 20 juin 2010
MEG | Conches

img15046.jpg

09
Objets dans le Musée CCCP
Russie, Novossibirsk
© Photo: Willem Mes