A quelques mois des élections fédérales, Olivier Guéniat, le chef de la sûreté de la police neuchâteloise dénonce la surenchère médiatique et politique qui tourne autour du débat sur la violence des jeunes. En effet, le policier indique que les mineurs ne commettent pas plus d’homicides qu’il y a 20 ans. Oliver Guéniat juge aussi que la proposition de la socialiste Christiane Galladé d’autoriser la prison pour les moins de 15 ans est purement électoraliste. Il précise qu’un jeune, encore en pleine évolution, risque moins de récidiver.

img5597.jpg

Pour Olivier Guénat, le débat sur les jeunes n’est qu’un prétexte électoral