Mymetics (www.mymetics.com) Corporation (OTCBB: MYMX), annonce aujourd’hui avoir signé un accord sur l’acquisition de 100% du capital de la société hollandaise Bestewil Holding B.V., compagnie‐mère de Virosome Biologicals B.V., détenue par Norwood Immunology Limited (LSE :NIM). Cette acquisition se règlera en liquide et par des rétributions.

Virosome Biologicals B.V. est engagée dans le développement d’une plateforme brevetée d’administration de vaccins (virosome), ainsi que de vaccins intranasaux contre l’influenza et le virus respiratoire syncytial (RSV). Selon les termes de l’accord, Antonius Stegmann, co‐fondateur et CSO, conservera sa position.

L’acquisition de Virosome Biologicals B.V. complétera le portefeuille actuel de vaccins de Mymetics, qui inclut un vaccin préventif contre le VIH/sida, en essais cliniques de phase I chez l’humain en Belgique, et un vaccin contre la malaria, actuellement en essais cliniques de phase Ib chez l’humain en Tanzanie. Cette acquisition entraîne trois collaborations : la première avec Solvay Group (NYSE Euronext SOLB.BE) et son vaccin contre l’influenza en essais cliniques de phase II chez l’humain. La seconde se déroule avec MedImmune et son vaccin contre le virus respiratoire syncytial (RSV) en phase pré‐clinique, utilisé pour traiter une des causes majeures des maladies respiratoires chez les enfants. La troisième implique le développement du vaccin de Bestewil contre le virus herpès simplex (HSV).

L’acquisition prendra effet au 1er avril 2009. Le prix d’achat de € 7,5 millions (US$ 9,4 millions) inclut un montant en liquide de € 5 millions, un emprunt convertible sécurisé de € 2,5 millions, d’une durée de 36 mois, au taux de 5%, ainsi que des options. La conversion se fera à moins de US$ 0,80 ou le prix d’émission de l’action ordinaire que la société compte émettre après la date de clôture afin de lever les fonds nécessaires pour rembourser le crédit‐relais. D’autres rétributions qui seront payées après la conclusion de l’accord incluent :

• Un paiement en liquide pouvant aller jusqu’à € 2,8 millions dans l’éventualité de la signature d’un accord de licence avec une partie tierce pour obtenir la propriété intellectuelle de Bestewil et son savoir faire dans le domaine du virus respiratoire syncytial (RSV) (« Licence RSV »)
• Un paiement en liquide pouvant aller jusqu’à € 3 millions si Solvay Pharmaceutical B.V., un membre du Groupe Solvay (avec des ventes de US$ 3 milliards en 2006), débute un essai clinique de phase III pour son vaccin intranasal contre l’influenza
• Un paiement de 50% des royautés nettes reçues par Mymetics pour la licence RSV, payables en liquide à Norwood
• 25% des montants reçus par Mymetics d’une partie tierce pour la licence HSV basée sur la propriété intellectuelle de Bestewil et payable en liquide.

Des détails supplémentaires peuvent être trouvés dans l’accord d’achat inclus dans la déclaration 8‐K de la compagnie, déposée auprès de la Securities and Exchange Commission le 10 mars 2009.

« Cette seconde acquisition correspond parfaitement à notre stratégie d’entreprise : elle enrichit notre portefeuille de deux à quatre vaccins, améliore notre méthodologie d’administration par virosome et renforce notre équipe de recherche et de développement », souligne Christian Rochet, CEO de Mymetics Corp. « La compagnie élargie aura de plus grandes capacités de recherche, un portefeuille de propriétés intellectuelles étendu et une substantielle série d’essais cliniques dans le domaine de l’immunologie », ajoute Christian Rochet.

A propos de Virosome Biologicals B.V.
Virosome Biologicals B.V., basée à Leyde, aux Pays‐Bas, se consacre au développement de vaccins de type virosome. Le vaccin contre l’influenza de Solvay, utilisant son adjuvant, est actuellement en phase II d’essais cliniques.

Le 5 décembre 2008, Virosome Biologicals B.V. a signé un accord exclusif d’évaluation de sa technologie de vaccins de type virosome avec MedImmune, filiale d’AstraZeneca et leader reconnu dans la recherche et le développement de vaccins. Virosome Biologicals B.V. a accepté d’entreprendre une collaboration exclusive de six mois en échange de frais d’exclusivité et du remboursement de certains coûts associés à l’exécution des programmes de recherche collaboratifs utilisant certains vaccins candidats de MedImmune et la technologie de virosome de Virosome Biologicals B.V.

Virosome Biologicals B.V. a également développé une méthode brevetée de production de virosomes, qui maintient une excellente activité de fusion membranaire, une composante clé dans la stimulation initiale du système immunitaire. La société a vendu une licence pour sa technologie d’adjuvants de virosome à Solvay pour le développement de vaccins intranasaux contre l’influenza, avec des étapes décisives (milestones) et des royautés payables à Virosome Biologicals B.V. en fonction de la progression du développement clinique et de la commercialisation. Solvay est responsable des essais cliniques, du développement et de la commercialisation du vaccin et a complété avec succès les essais cliniques de phase I chez l’humain pour son vaccin intranasal contre l’influenza, entraînant le paiement prévu. Il a été démontré que le vaccin est sûr et bien toléré. Solvay continue de tester le vaccin dans des essais cliniques de phase II chez l’humain.

A propos de Mymetics
En février 2009, Mymetics a annoncé le succès de son épreuve virale pré‐clinique contre le VIH/sida. Le succès démontré du vaccin de Mymetics sur les primates ne pourrait pas être plus convaincant : les animaux qui ont été vaccinés ont pu soit prévenir l’infection, soit la contrôler à un niveau resté sous le seuil de détection, alors que les animaux du groupe non vacciné ont été totalement infectés. Ce succès a amené Mymetics à présenter une demande auprès des Autorités européennes pour le lancement d’essais cliniques de phase I chez l’humain. Le feu vert a été reçu en décembre 2008.

De plus, le vaccin contre la Malaria de Mymetics a complété avec succès une première ronde d’essais cliniques de Phase I et II sur des adultes en Suisse et au Royaume‐Uni, pour des tests sur une formulation initiale de deux antigènes. Un essai clinique de phase Ib chez l’humain a été lancé en Tanzanie pour étendre le protocole aux enfants et adolescents vivant dans des zones où le choléra est endémique. Un nouveau cycle d’essais cliniques de phase I et II avec les quatre antigènes devrait ensuite être lancé.

img12034.jpg

Nouvelle avancée pour Mymetics, qui développe son portefeuille de vaccins par l’acquisition de Virosome Biologicals B.V.