Samedi 10 janvier, Marie-Christine Frachon et son équipe accueillaient ""une nombreuse assistance à la salle des fêtes de Rochetoirin à l’occasion de la cérémonie des vœux de la municipalité. Le rendez-vous étant donné quelques jours après les attentats de Paris, le maire faisait d’abord observer une minute de silence. La vie étant ainsi faite, le cours des choses reprenait avec une longue rétrospective de l’année écoulée, suivie de la présentation des projets pour 2015.
Suite aux élections municipales, l’équipe fortement renouvelé a dû faire connaissance en détail des dossiers, dont l’aménagement de sécurité du centre-village. Concernant les commerces, le permis de construire à peine accordé, l’un des partenaires qui s’était engagée sur la plus grande parcelle a abandonné le projet… La commune ne pouvant pas continuer en l’état, elle est en train de modifier le dossier afin de pouvoir déposer un nouveau permis de construire modificatif et ainsi accueillir les commerçants qui continuent à ses côtés.
S’agissant des travaux de sécurisation de la traversée de la commune, le dossier prenant en compte les différentes remarques a récemment été transmis à la municipalité. Il sera rapidement présenté en conseil municipal pour validation afin que le dossier de consultation soit lancé et que les travaux puissent être engagés dans les plus brefs délais.
Autre dossier sur le devant de la scène, la mise en place des nouveaux temps d’activités périscolaires (TAP) a été une réussite puisque les élèves bénéficient à l’heure actuelle d’activités de qualité encadrées par des agents compétents, dévoués et motivés. L’école a par ailleurs été équipée d’un vidéo-projecteur interactif et le centre de loisirs, qui avait été confié à l’association Familles Ru-rales, a été repris par la municipalité en entente avec les communes de Saint-Jean-de Soudain et La Chapelle-de-la-Tour. A compter des vacances de printemps, un centre de loisirs pour les 11-14 ans sera adossé à l’existant. Autre point, suite au manque de fréquentation des adolescents du point d’accueil “Cap Jeunes” mis en place par la Communauté de communes, celui-ci a été supprimé.
Mais l’année 2014 n’a pas tourné seulement autour de ces trois dossiers… En effet, les planchers de l’église pour accéder au mécanisme de l’horloge ont été réparés et des grillages ont été installés pour empêcher les oiseaux de nicher et de détériorer les lieux. Les aiguilles de l’horloge devraient bientôt reprendre du service. Un nouveau panneau d’affichage a été installé pour les informations municipales et une étude a été engagée pour les économies d’énergie. Durant trois ans, la commune va bénéficier d’un diagnostic, de conseils et d’un suivi afin d’optimiser ses consommations de chauffage et d’éclairage dans les bâtiments communaux, ainsi que pour l’éclairage public. Dans la salle des fêtes, des travaux d’entretien et de mise aux normes ont été réalisés, en particulier sur des équipements électriques et le chauffage.

Un village où il fait bon vivre
2014 aura également connu des temps forts, notamment avec les jeux intervillages à Cessieu. Les conscrits de Rochetoirin, inscrits au dernier moment, ont remporté la victoire. Désormais, c’est à la commune d’organiser les jeux 2015 car les vainqueurs se chargent de l’édition suivante. Marie-Christine Frachon lançait d’ailleurs un appel à tous pour renforcer les équipes et préparer au mieux cette belle manifestation. 
Autre moment fort, l’exposition sur “La Grande guerre”, qui commémore le 100e anniversaire du début de la guerre 14-18, mais aussi les cinq années de conflit mondial, qui ont suivi, a bien démarré. Cette action en collaboration avec les communes de La Chapelle-de-la-Tour, Faverges-de-la-Tour, Dolomieu et Saint-Jean-de Soudain a pour but de célébrer le courage des Poilus et de toute la population. Rochetoirin était à l’honneur pour organiser cette exposition en premier. De nombreux visiteurs de tous âges et plusieurs écoles ont pu parcourir les nombreux panneaux, les différents objets et témoignages.

Des finances saines
Le village est toujours aussi dynamique et sa lente transformation se fait avec l’aménagement de son centre. Les finances sont saines. Marie-Christine Frachon et son équipe pourront engager les travaux prévus sans avoir recours à l’emprunt, mais il faudra être vigilant avec les dotations et les subventions qui diminuent de manière drastique. 
Dans ce contexte difficile, les élus sont confrontés au projet de la réforme territoriale. Le maire expliquait : «Contrairement au mandat dernier, où il convenait de se positionner sur le seul périmètre des Vals du Dauphiné déterminé par l’Etat, nous sommes aujourd’hui décideurs de notre avenir. Quel avenir pour notre territoire de demain ? Conserver un territoire rural avec un développement limité et une stagnation des offres n’autorisant qu’une gestion de l’existant ou bâtir un projet de développement avec plus de services, plus d’emploi, plus de commerces ? Comment dynamiser au mieux notre territoire et anticiper suffisamment le bien-vivre de ses habitants ? Quel regroupement pour répondre à ces choix ? Revenir sur les Vals du Dauphiné ? Il s’agit d’un territoire à créer regroupant les Communautés de communes des Vallons du Guiers, de Bourbre Tisserands, de la Vallée de l’Hien et des Vallons de la Tour. Ce périmètre est-il vraiment pertinent ? Faut-il dès à présent envisager un périmètre plus large vers lequel nous nous dirigerons certainement un jour : la CAPI que nous jouxtons avec la commune de Ruy-Montceau et qui permettrait un projet de développement énergique.»
Comme vous le voyez, le sujet est difficile d’autant plus qu’il s’agit de l’avenir des citoyens. Les orientations devraient être arrêtées au cours du premier trimestre… Les habitants peuvent faire part de leur avis auprès de la municipalité. Affaire à suivre…

 

2016-01-23