Comme en janvier 2015, la cérémonie des vœux de janvier 2016 s’est déroulée ""à deux voix avec André Ziercher, maire d’Éclose-Badinières, et Alain Berger, 1er adjoint (ancien maire de Badinières). C’est devant une très nombreuse assistance que cette cérémonie s’est déroulée vendredi 8 janvier à la salle des fêtes. André Ziercher débutait son discours en relatant les événements survenus en 2015 : «Suite aux événements de Charlie Hebdo et de novembre dernier, le pays s’est trouvé à réuni pour défendre les notions de Liberté, de Démocratie, de Laïcité qui caractérisent notre pays et plus largement les pays occidentaux. Et même si le quotidien a repris le dessus, l’inquiétude est bien présente. Les renseignements que nous avons au niveau des collectivités locales nous appellent à la plus grande prudence et à la plus grande vigilance. Avec les élus, nous avons fait le point sur les mesures éventuelles à prendre au plan local. Il se trouve en particulier que nous école est conçue de telle façon qu’un périmètre naturel de sécurité existe déjà avec une première enceinte délimitée par le parvis, puis une deuxième enceinte, avant de pouvoir pénétrer dans l’établissement. Oui, nous sommes fragiles face à une menace aveugle, face aux tentatives de déstabilisation de nos sociétés où les mots de liberté de penser, d’écrire, de se vêtir, de circuler ont encore un sens. Oui, nous sommes fragiles, mais nous devons aussi, chacun à notre niveau, être responsables et ne pas tomber dans les excès du rejet des autres parce qu’ils n’ont pas la même religion, parce qu’ils viennent d’autres pays ou qu’ils ont des cultures différentes. Il est de notre devoir de faire en sorte que notre société ne se fissure pas davantage. 
Les problèmes relationnels que nous avons à gérer dans nos petits villages, de façon de plus en plus fréquente, les incivilités qui sont encore commises même si une vigilance au quotidien est exercée par les élus, par les agents des communes, même si une étroite relation avec la brigade de gendarmerie de Bourgoin-Jallieu font que ces phénomènes sont contenus, ces faits avérés montrent bien que tous les problèmes ne viennent pas de l’extérieur. A nous de créer les conditions pour que demain, nos jeunes, nos habitants soient partie prenante du respect des autres, de faire en sorte de maintenir un lien social qui caractérise nos petits villages.»
Concernant le collège, l’équipe municipale était dans l’attente de la décision du Conseil départemental. Ce dernier a décidé de revenir sur la décision du Conseil général précédent et d’implanter le collège sur la commune de Champier, sur le territoire de Bièvre Isère. Tout au long de l’année écoulée, la municipalité a fait valoir ses arguments, mais cette décision est de compétence départementale. André Ziercher ajoutait : «Le nouveau Conseil départemental a décidé de revenir sur la décision du Conseil général précédent, et de faire migrer le collège sur le territoire de la Bièvre Isère, plus précisément à Champier. A cette même tribune, l’an dernier, le président du Conseil général d’alors, annonçait qu’il allait proposer l’implantation d’un collège sur la commune d’Éclose-Badinières. La problématique d’un nouveau collège n’est pas récente… Et je voudrais être prudent sur la façon dont la presse aura relaté le débat. Nous tenions à vous informer du sujet afin de ne pas entamer notre crédibilité, de garder votre confiance et le sérieux avec lequel nous nous consacrons à la gestion des affaires de la commune.»

De nombreux travaux et projets pour cette nouvelle année
""Ensuite, la parole était donnée à Alain Berger, 1er adjoint et ancien maire de Badinières. Ce dernier a fait un bilan des travaux réalisés en 2015 avec entre autres l’accès sécurisé au groupe scolaire, la deuxième tranche de travaux sur l’église St Augustin à Badinières, la réfection de voiries et le lancement de l’étude pour l’élaboration du Plan local d’urbanisme (PLU). 2015 aura également été marquée par la fermeture de l’école privée Notre Dame du Rosaire à Eclose. «Cette fermeture a ébranlé notre communauté et nous avons connu des moments difficiles. Une page de l’histoire du village s’est tournée, elle laissera des cicatrices, mais à l’évidence, cela montre et nous l’avons déjà vu pour le collège, que nous ne sommes pas toujours maître de notre destin.»
Pour 2016, de nombreux travaux et projets auront lieu comme la suite du PLU mais encore la réfection des vestiaires du stade, la rénovation de la salle de réunion du complexe sportif et le schéma d’aménagement des bâtiments pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite avec l’état des lieux, le chiffrage et la programmation des travaux.
En ce qui concerne la commune nouvelle, quelques détails sont encore à régler sur le fonctionnement des dossiers et avec la dématérialisation des actes, mais sur le plan fonctionnement, des gains de temps et de professionnalisation ont déjà été remarqués. Les dépenses en équipement, une fois réalisées, le sont une fois pour toutes alors que les économies d’échelle perdureront. «Cela s’est traduit par le fait que notre Dotation globale de fonctionnement n’a pas diminué, mais qu’elle a augmenté de 5%.» Enfin, la commune nouvelle c’est une amélioration des services aux usagers et personne n’a perdu son identité. Les périmètres d’Eclose et de Badinières existent toujours. Le maire lançait : «Il s’agit maintenant d’aller de l’avant de façon à optimiser encore nos modes de fonctionnement et nos dépenses.» Alain Berger indiquait : «Bien sûr, nous n’avons pas eu le temps de tout faire, comme la numérotation de la RD 1085 par exemple, et vous-mêmes ne savez toujours pas sur un plan très pratique (pour les papiers d’identité, contrats d’assurance…) quand votre adresse devra muter définitivement. Nous sommes en train de faire le point avec le groupe de travail sur les communes nouvelles sur ces problématiques car il est plus facile de régler certains problèmes avec l’administration des postes ou avec les organismes publics ou d’état au plan national, régional ou départemental.»
Au niveau des manifestations, vous pouvez d’ores et déjà noter qu’un concert du conservatoire de musique se déroulera le 19 mars et que la biennale du cirque se déroulera la deuxième quinzaine de mai.
Carole Muet


2017-02-04