Ce dimanche 11 mars, trois votations ont retenu les citoyens, dont une au niveau fédéral, «Pour une caisse maladie unique et sociale» et deux au plan cantonal, soit «Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en EMS» et une « modification de la loi sur les procédés de réclame », du 8 juin 2006″

Une caisse unique cantonale?
Avec 71, 2% de votants ayant dit « Non » à l’initiative populaire sur la caisse unique, les initiants, principalement le « Mouvement des familles » , le parti socialiste et une majorité de médecins, ont été largement désavoués. Plusieurs observateurs tempéraient ce chiffres en expliquant que les Suisses sont sans doute en faveur d’une réforme de l’assurance maladie, mais sans passer forcément par un interventionnisme massif de l’Etat. Christian Brunier, député socialiste au Grand Conseil genevois, réagissait en soumettant l’idée d’une « Caisse unique cantonale ».

Genève dit deux fois « oui »
Quant aux votations concernant le canton, l’initiative populaire « Pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en EMS » a recueilli 59.58% de « Oui ». Le conseiller d’Etat Pierre-François Unger, en charge de la santé et de l’économie, a déclaré que ce résultat impliquerait des modifications d’organisation, d’effectifs et de « management » au niveau des hôpitaux, des soins à domicile et des EMS.

Enfin, l’initiative sur les procédés de réclame a recueilli 55% de « Oui ». 42communes (sur 45) ont accepté l’initiative. Les partisans ont communiqué leur satisfaction, car cette décision permettra, selon eux, de mieux gérer les espaces publicitaires et de communication dans un souci esthétique et de cohérence.

img2640.jpg

Oui/Non, les votes sont faits, les résultats sont là.