Depuis 1995, neuf cantons alémaniques, l’ensemble des cantons romands et le Tessin participent à un programme d’échanges linguistiques pour des élèves des degrés 6 à 9. Lancé par la Conférence des directeurs de l’instruction publique de la Suisse du Nord-Ouest et géré en collaboration avec la centrale «ch Echange de Jeunes» à Soleure, ce programme a permis, l’an passé, à plus de 1000 adolescents de vivre une expérience d’une ou deux semaines dans une autre région linguistique que la leur. Les inscriptions pour 2008 viennent de s’ouvrir.

Les élèves souhaitant prendre part à un échange durant les vacances d’été 2008 peuvent demander le formulaire d’inscription dans leur école. Ils peuvent également le télécharger sur le site www.geneve.ch/dip et le faire valider par leur établissement scolaire. Le délai d’inscription est fixé au 18 février 2008. Pour les élèves romands qui participent à ces échanges, les avantages sont nombreux. Non seulement, ils consacrent une partie de leurs vacances à la découverte d’une autre culture, mais surtout ils réalisent des progrès dans la langue du lieu. Enfin, ils acquièrent de l’indépendance. Agés de 12 à 15 ans, ces élèves quittent souvent pour la première fois le cocon familial. Le coût d’un tel échange se limite au prix du transport, le département de l’instruction publique prenant en charge l’ensemble de l’organisation. En contrepartie, les familles des élèves accueillis reçoivent à leur tour le correspondant alémanique ou tessinois pendant une même durée de temps.

Ce programme est soigneusement évalué au retour des participants. Le taux de satisfaction, proche des 95%, illustre le succès de l’opération. Désireux de favoriser pleinement la réussite linguistique de l’expérience, les organisateurs invitent instamment les familles alémaniques à délaisser le dialecte pour s’exprimer en allemand. Parmi d’autres, Nicolas peut en témoigner: «Ils étaient compréhensifs, en me corrigeant et en discutant beaucoup avec moi. J’ai aussi apprécié qu’ils aient fait un grand effort en parlant toute la semaine en allemand, même entre eux». A leur retour, les élèves parlent l’allemand plus rapidement, avec davantage de précision et moins de crainte. Leur motivation pour apprendre une autre langue s’en trouve ainsi renforcée.

img7482.jpg

Franchir la barrière des langues, c’est facile!