André Schneider, le directeur du World Economic Forum, tire un bilan positif de la manifestation. En effet, les discussions menées à Davos auront des conséquences sur «l’architecture financière», ce qui permettra d’éviter à l’avenir les problèmes liés à la crise actuelle, a estimé A. Schneider. A noter qu’aucun incident majeur n’est à déplorer, mises à part quelques infractions mineures liées à l’espace aérien. Entre 3’000 et 4’000 soldats ont été mobilisés.

img7638.jpg

Le World Economic Forum s’est bien déroulé et son directeur se montre satisfait.