L’américain Tiger Woods, actuel numéro un mondial, a surclassé ses concurrents dimanche pour remporter le Tour Championship, épreuve du circuit de golf américain PGA, malgré une remarquable performance de son compatriote Zac Johnson. En tête dès le deuxième tour de vendredi, Tiger Woods a rendu une carte de 66 dimanche, soit quatre coups sous le par, pour remporter le 61e titre de sa carrière et empocher les 1,2 millions de dollars attribués au vainqueur, auxquels il faut ajouter les 10 millions de dollars de bonus attribués au vainqueur de la « phase finale », nouveau format de fin de saison du circuit PGA. A défaut de courir après ses adversaires, Woods court après les records. Il est ainsi devenu le premier golfeur à remporter à quatre reprises au moins sept tournois sur une même saison. Déjà cinquième joueur de l’histoire en termes de titres, il ne lui en manque qu’un seul pour égaler la légende Arnold Palmer avec 62 titres. Les 18 titres majeurs de Jack Nicklaus, record absolu, sont aussi en ligne de mire. Woods en compte en effet 13 titres.

img6246.jpg

Tiger Woods compte désormais 61 titres PGA, à une seule victoire du record du mythique Arnold Palmer