WWF: enquête sur le bois

par | 28 Mai 2009

Une nouvelle enquête du WWF, réalisée auprès des fabricants de meubles, révèle que 87% des entreprises interrogées savent à peine, voire ignorent, d’où provient le bois qu’elles achètent. L’absence d’obligation légale de fournir des preuves favorise la destruction illégale des forêts dans les grandes régions forestières du globle. En Suisse, l’application systématique de l’obligation de déclaration pour les produits en bois revêt donc une importance cruciale.

Le WWF a passé au crible 68 des plus grandes entreprises travaillant le bois de l’industrie du meuble, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Résultat: 87% d’entre elles savent à peine, voire pas du tout, d’où provient le bois qu’elles achètent. Or, près de 13 millions d’hectares de bois, surtout tropical, disparaissent chaque année dans le monde entier. Une grande partie de ce bois est exploitée illégalement. A titre d’exemple, cette part atteint plus de 70% en Indonésie et près de 50% en Russie. Une grande partie de ce bois atterrit sur le marché européen.

Si les deux tiers des entreprises interrogées ont pu préciser de quelle région du monde provenait leur bois, elles se sont montrées très hésitantes au moment d’indiquer le lieu d’origine exact. A peine 13% ont déclaré en connaître toujours la provenance. Et résultat édifiant: aucune des entreprises suisses n’en fait partie. Six sur sept ne peuvent «jamais», ou que «rarement», spécifier la provenance du bois. La septième ne le peut que «la plupart du temps». Autre fait caractéristique: cinq entreprises suisses sur sept ignorent que le Parlement a voté une obligation de déclaration pour le bois et les produits en bois.

Tout cela favorise bien entendu le commerce de bois illégal. Le WWF Suisse exige donc l’application rigoureuse de l’obligation de déclaration, selon un calendrier précis. Le type et la provenance du bois doivent être indiqués de façon claire et lisible pour le consommateur. Actuellement, seul l’achat de meubles certifiés FSC permet à ce dernier d’être sûr que le bois ne provient pas d’une exploitation destructrice des forêts. FSC (Forest Stewardship Council) est un label indépendant, dont le but est de promouvoir une gestion écologiquement et socialement responsable des forêts.

img12964.jpg

Les fabricants de meubles ne savent pas d’où provient leur bois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest