Lundi 6 novembre, le WWF a déposé un recours suite à la décision du Conseil d’Etat de rejeter la demande de restitution de l’effet suspensif que l’organisation a déposée le 23 octobre. Cette requête a pour effet de prolonger la suspension de l’autorisation de tir contre le loup qui a attaqué des moutons dans la région du Val d’Illiez à fin septembre. Le tribunal cantonal tranchera.

«Nous recourons contre cette décision, car le Conseil d’Etat reste muet quant à certaines conditions du concept loup qui doivent être remplies, notamment parce que le potentiel de dégâts n’est plus là, les moutons étant redescendus des alpages avant la venue de l’hiver, explique Walter Vetterli, responsable «Alpes» au WWF Suisse. Nous sommes maintenant dans le même contexte que celui de la louve de la vallée de Conches (Haut-Valais) qui a été abattue alors qu’il n’y avait plus de moutons en altitude».

img1341.jpg

Etre autorisé à tirer le loup alors qu’il n’y a plus de moutons?