Fluence, la berline électrique de Renault, offre une conduite réactive, souple et agréable.

Renault profitait du salon de l’automobile de Lyon, du 8 au 16 octobre, pour présenter sa gamme ZE (Zéro émissions), notamment Kangoo et Fluence. Cette dernière est une berline commercialisée dans sa version thermique pour le marché turc. En France, sa version électrique devrait arriver en novembre, avec une différence notable : la carrosserie a été rallongée de 14 cm pour une longueur totale de 4,75 m. Le coffre garde ainsi une capacité de 317 litres, malgré le stockage vertical des batteries. Il s’agit de permettre la mise en place du système Quickdrop, développé pour Israël et le Danemark qui souhaitent passer à zéro émission rapidement. Les accus usagés sont libérés et remplacés en trois minutes. Kangoo et Zoé, destinées plus directement au marché français, ne seront pas équipées de la sorte et échapperont à ce problème de volume. Les batteries seront stockées horizontalement. Celles-ci seront louées par Renault, de 80 à 150 euros par mois, selon le type de contrat, ce qui permet de réduire le prix d’achat du véhicule. Ainsi, la Fluence sera vendue 21000 euros, bonus environnemental de 5000 euros déduit.

A l’intérieur, rien ne distingue cette berline des autres, sinon la mention Z.E. sur la planche de bord. Régulateur, limiteur de vitesse, climatisation… Le niveau d’équipement est classique de la gamme. Le GPS a ceci de particulier qu’il indique les points de recharge. Le tableau de bord aussi est spécifique à l’électrique, avec une jauge d’autonomie à gauche et la consommation instantanée en kilowatts à droite. Au-dessus de cette dernière, deux logos indiquent si l’on est dans une phase de consommation ou de récupération d’énergie, au freinage ou en décélération. Au centre, le compteur de vitesse s’arrête à 150, la voiture étant limitée à 135 km/h, pour éviter une surconsommation.

C’est là, en effet, le principal pêché de la Fluence : elle affiche une autonomie maximum de 185 km et minimum de 70 km. S’en suivent six à sept heures de charges sur les bornes installées sur les parkings ou chez soi, sur sa ZE Box. Pour une recharge d’urgence, sur une prise électrique traditionnelle, comptez 10 à 12 heures. Autant d’éléments qui limitent l’usage d’un tel véhicule aux trajets domicile-travail et autres déplacements urbains.

Dommage, car la conduite de la Fluence ZE se révèle vraiment séduisante et surprenante, notamment par son silence et l’absence de vibrations. Equipée d’une boîte automatique, elle réagit au quart de tour et monte en puissance, dans un léger sifflement, sitôt que l’on écrase l’accélérateur. C’est le propre des véhicules électriques de toujours avoir du couple. Aidé par une direction assistée électronique très souple, on croirait piloter un hydroglisseur. A essayer!