80 emplois menacés aux Eaux d’Évian

par | 13 mai 2021

Le géant agroalimentaire français Danone, malmené par la crise, lance un plan d’économies d’un milliard d’euros d’ici à 2023. À Évian comme ailleurs, les managers sont sur la sellette.

Le 1er avril, le groupe Danone confirmait sa réorganisation et la suppression nette d’environ 1 850 emplois dans le monde, dont 458 en France. Ce plan d’économies à un milliard d’euros – mis en place en novembre 2020 par son ex-PDG Emmanuel Faber (évincé mi-mars) – vise à renouer avec la croissance et la rentabilité. En ligne de mire : une baisse des frais généraux et d’administration à hauteur de 700 millions (20 % des coûts de structure du groupe), grâce à une organisation par pays (et non par catégories) « pour redonner du pouvoir à l’échelon local », avait précisé l’ancien patron de Danone.

Un tiers de l’effectif en péril

Dans son communiqué, la direction explique que « les postes supprimés dans le cadre du plan Local First concernent l’encadrement ». En clair, les services administratifs et les managers. Le siège de sa filiale Eaux minérales d’Évian au Carré Lumière, sur les bords du Léman, qui compte 220 salariés, n’y échappera pas. Ici, 70 emplois seraient menacés, soit un tiers de l’effectif, et une autre dizaine sur le site d’embouteillage d’Amphion (980 emplois).

Selon la CGT, interrogée par nos confrères de la presse locale (nous avons tenté en vain d’en savoir plus auprès des institutions représentatives du personnel), « ces suppressions devraient être effectives à la rentrée en septembre, mais doivent encore être précisées ». Des négociations portant notamment sur la mise en oeuvre du PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) sont en cours, « avec une période de volontariat », autrement dit ouverte à des départs volontaires assortis de mesures d’accompagnement.

Il semblerait que des reclassements soient également proposés. Ce qui ne manque pas de créer un climat délétère parmi les salariés, très inquiets pour leur avenir. Pour la CGT, « c’est l’avenir du site du Carré Lumière qui va se jouer dans les mois à venir ».

Sur le site d’embouteillage, une dizaine de postes devraient être supprimés – crédit photo Hervé Schmelzle

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Fonds frontaliers 2023 : combien touche votre commune ?

À l’occasion du vote de la 51e tranche de la Compensation financière genevoise, découvrez en détail les montants versés aux communes haut-savoyardes. Le Département de la Haute-Savoie a reçu 275,7 millions d’euros en 2023, en hausse de 10,6 millions d’euros sur un...

LIRE LA SUITE

Panorama économique Industrie 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine hors-série "Panorama économique Industrie 2024" sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS