Mobilier : Alpes Développement veut grandir à l’international

par | 19 Jan 2022

À Rumilly, le designer et concepteur des mobiliers Pro-Living, Zago et Grenier Alpin revoit son organisation et prévoit une levée de fonds en 2022.

Le spécialiste haut-savoyard de l’ameublement repense sa stratégie et anticipe une importante année de transformation. Créateur et distributeur de mobilier sous les enseignes Pro-Living, Zago et Grenier Alpin, à destination du grand public et des professionnels, le groupe Alpes Développement veut s’imposer sur le plan national et international en misant sur l’omni­canalité et son savoir-faire.

Tout d’abord, en développant la vente au détail via un réseau de franchisés, au nombre de quatre avec l’ouverture, en septembre, d’un nouveau magasin Zago à Sallanches, après ceux de Lyon, Strasbourg et Saint-Jean-de-Maurienne. « D’autres sont en cours de discussion dans l’Hexagone », se réjouit Thierry Favre-Marinet, président du groupe Alpes Développement, qu’il a cofondé avec ses frères Frédéric et Jérôme. Lequel possède en propre quatre autres boutiques, dont deux en Haute-Savoie, à Seynod et Annemasse (les deux autres étant à Hô Chi Minh, au Vietnam).

Relocaliser la production en Europe

Le trio fondateur du groupe Alpes Développement

Au-delà, l’entreprise, présente également sur le Net via ses sites marchands dédiés (Zago et Grenier Alpin) et les places de marché de Maison du Monde et de La Redoute, vise la complémentarité entre commerce en ligne et magasins physiques pour équilibrer ses ventes, « et atteindre (ses) objectifs en 2022-2023 », avance le dirigeant.

Ambitieux, l’assemblier-décorateur confirme aussi sa volonté de se positionner comme aménageur d’espaces, « pour aller plus loin dans le conseil et proposer d’autres services aux entreprises et aux particuliers. »
Par ailleurs, Alpes Développement entend relocaliser en Europe sa production (actuellement sous-traitée à 70 % en Asie), en ciblant certains pays comme le Portugal, l’Italie, l’Espagne, la Pologne et la Roumanie, où elle fait déjà fabriquer et assembler certaines pièces.

« Cela a du sens à une période où nous devons faire face à des problèmes d’approvisionnement et à une forte hausse des coûts de transport », convient Thierry Favre-Marinet. D’autant que le mobilier − tables, chaises, buffets, meubles TV et mobilier d’appoint – est conçu à Rumilly par des designers intégrés et d’autres (danois) en freelance. Au final, seul sera produit en Asie le mobilier destiné aux clients internationaux.

Restructuration du capital

Alpes Développement prévoit enfin, dans un futur proche de déménager de son site de Rumilly, arrivé à saturation, pour doubler sa surface logistique à 20 000 mètres carrés. « Et pourquoi pas construire un nouveau siège social à Annecy et alentours pour, demain, travailler dans un environnement qui nous ressemble ? », confie le patron. Pour poursuivre sa course en avant, le groupe recherche un investisseur sur le long terme (qui se substituerait à Entrepreneur Invest, actionnaire sortant) et opèrera, dans l’année, une troisième levée de fonds de 10 millions d’euros.


Patricia Rey


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

20 ans Mécabourg

Le bel âge de Mécabourg

Le groupement des entreprises de la métallurgie fête ses 20 ans, mais préfère regarder devant. « Au départ, nous étions 13 entreprises, dont six au bureau. Les projets sont allés au-delà de ce que l’on pouvait espérer », a relevé Philippe Padet. « L’état...

LIRE LA SUITE

Immobilier : Priams affiche ses ambitions nationales

Le promoteur et aménageur annécien Priams poursuit son développement dans l’Hexagone et remporte d'importants appels d'offres. Que de chemin parcouru depuis 1997, année de la création de Priams par Antoine Machado ! Le promoteur immobilier, au départ très...

LIRE LA SUITE

Vers et coccinelles : Créa marque des points

La PME de Bonneville entend compléter ses gammes d'insectes auxiliaires et d'auxiliaires du jardin pour servir aussi le marché des professionnels. Un bac de plastique plein de poudre blanche devant lui, un jeune homme en remplit de tout petits sachets. Dans le bac,...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest