Alphi consolide son capital pour grandir

par | 28 Juil 2021

Alphi réalise une nouvelle levée de fonds auprès de Bpifrance, Garibaldi Participations, Crédit Agricole Alpes Développement qui étaient entrés à son capital en 2017. De l’ordre de 15 M€, le tour de table associe également l’équipement dirigeante. Créé en 1995 à Vivier-du-Lac, le leader français indépendant de la fourniture de systèmes de coffrage et d’étaiement pour la construction se donne ainsi les moyens de poursuivre son développement en France et en Europe vers le statut d’ETI. L’entreprise qui emploie une centaine de salariés approchait les 15 M€ de chiffre d’affaires en 2017. Elle a doublé son chiffre d’affaires en 3 ans pour atteindre 28 M€  grâce notamment à la création d’une agence et d’un pôle logistique en Ile-de-France. En juillet 2021, elle a intégré une part supplémentaire de sa chaine de valeur, en faisant l’acquisition de la société aixoise Damois spécialisée dans le travail sur mesure des métaux.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest