Au Bonheur des Mômes : le festival s’adapte en temps de crise

par | 12 Août 2021

L’édition 2021, après une année de pause (Covid oblige), se déroulera dans une version plus « light » du 23 au 27 août, au Grand Bornand… théâtre traditionnel de cet événement culturel. Place cette année au spectacle vivant, aux marionnettes et aux théâtres d’objets. 36 compagnies (au lieu d’une centaine habituellement) donneront 135 représentations dans dix lieux différents pour satisfaire les nombreux et fidèles spectateurs, qui chaque année en redemandent. Rendez-vous est déjà pris l’an prochain, du 21 au 26 août 2022, pour fêter les 30 ans de ce festival décidément pas comme les autres.

En marge du festival, et toujours dans un esprit de créativité cher aux enfants, la station des Aravis se dote d’un nouveau lieu de découverte, La Source, ouvert depuis début juillet dans l’ancienne ferme de la nature, proche du village. Une kyrielle d’activités pédagogiques y sont proposées via des espaces dédiés – arbre à jouer, ruche à livres, jardin des petits fermiers, ateliers… – en intérieur comme à l’extérieur, complétées par une programmation artistique de Pâques à la Toussaint.

Pour information, le pass sanitaire sera obligatoire sur les lieux de spectacle et les ateliers pour les plus de 18 ans. Billetterie en ligne sur aubonheurdesmomes.com

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest