C’est devenu une habitude au fil des ans : lors d’un week-end de vacances scolaires d’hiver la CGT investit le péage de Sainte Hélène, près d’Albertville le temps d’une matinée. Pas question de blocage mais simplement d’une action,  principalement en direction des touristes se rendant en stations en Tarentaise et Beaufortain. Objectif,  les sensibiliser aux problématiques sociales régionales : conditions de travail et logements des saisonniers mais aussi situation de l’industrie car, rappelle le syndicat, « il ne peut y avoir de tourisme sans industrie« .

En plus de la très forte affluence attendue (chassé-croisé avec la zone de Paris concernée) cette action devrait générer un ralentissement supplémentaire. Pas vraiment le jour, donc, pour les locaux, d’espérer gagner du temps en prenant l’autoroute…