Bientôt le renouveau pour le casino d’Évian

par | 20 Oct 2021

Le casino, exploité par Evian Resort, va subir d’importants travaux de rénovation pendant deux ans. Une opération estimée à 22 millions d’euros.

En 2023, le casino d’Évian sera livré dans son nouvel écrin, avec l’ambition clairement affichée de renforcer l’attractivité et l’offre de la ville. Son exploitant, Evian Resort (filiale de la Société des eaux minérales d’Évian, groupe Danone), qui a été reconduit une nouvelle fois par la municipalité en 2019 pour une durée de dix-sept ans, s’est engagé à financer les travaux de rénovation du casino et du théâtre attenant. Cet investissement s’élève à 22 millions d’euros (M€), dont 2 millions pour le théâtre. De quoi redonner toute sa splendeur à ce bâtiment inscrit aux Monuments historiques, reconstruit en 1912 par Jean-Albert Hébrard qui lui a donné sa forme actuelle et l’a doté d’une coupole néo-byzantine.

Un chantier ambitieux

Les travaux débuteront à l’automne et dureront deux ans. Ce projet d’envergure a été confié, sur concours, à Philippe Prost et son cabinet d’architecture parisien AAPP, spécialiste des monuments historiques. Ainsi, le patrimoine sera respecté mais actualisé. « Pour renouer le dialogue entre architecture et paysage, retrouver cette résonance entre la coupole et l’horizon, il fallait d’abord débarrasser le casino des ajouts qui l’ont progressivement dénaturé… et ensuite déployer une architecture contemporaine pour mieux révéler son architecture patrimoniale », décrit Philippe Prost. Pour ce faire, et laisser entrer la lumière, le bâtiment sera pourvu, en façade, d’une large avancée entièrement vitrée, qui abritera un restaurant. Elle sera surmontée d’une terrasse avec vue sur le lac. À l’intérieur, les peintures seront refaites et les espaces réaménagés.

L’architecte parisien Philippe Prost dirige depuis quinze ans les travaux de restauration de la citadelle Vauban de Belle-Ile-en-Mer. En 2018, il livrait la Monnaie de Paris après rénovation © El Boton Rojo

Une seconde phase, actée en septembre 2022, résidera dans la réfection de l’escalier qui mène au cœur de la salle haute, dominée par une coupole culminant à 25 mètres (mais actuellement masquée par un décor), et la restauration des fresques de Jaume. « La rénovation sera très qualitative, favorisant l’emploi de matériaux nobles rehaussés de teintes or et nacrées », souligne Laurent Forest, le directeur du casino. Les machines à sous seront déplacées dans les salons Gala et le piano-bar pour maintenir l’exploitation. Enfin, les travaux s’achèveront par la réhabilitation du théâtre néoclassique de 300 places.

La coupole néo-byzantine culminant à 25 mètres – oeuvre de l’architecte Jean-Albert Hébrard en 1912 – sera débarrassée de ses décors et magnifiée. Le tambour est percé de baies en plein cintre sous une arcature festonnée ©AAPP Philippe Prost

Remporter le jackpot

Côté jeux, cette montée en gamme servira les desseins d’Evian Resort qui entend positionner son casino comme la référence de l’arc lémanique.

« Il s’agira d’un lieu élégant et contemporain, de divertissement et de gastronomie (cinq restaurants et bars), en phase avec les attentes de notre clientèle locale et internationale (dont 20 % de Suisses) », se félicite le directeur.

Le casino d’Evian possède un parc de 217 machines à sous, 37 roulettes électroniques et 9 tables de jeux traditionnels ©Casino d’Evian/Evian Resort

Il espère ainsi damer le pion aux casinos de Montreux et d’Annemasse, ses principaux concurrents. L’établissement (classé 21e sur 202 en France), qui accueille 263 000 joueurs par an, prévoit d’acquérir des machines dernier cri pour retrouver son niveau de chiffre d’affaires de 2014 qui s’établissait à 17 M€, contre 12 millions actuellement (soit 25 M€ de produit brut des jeux) avec 200 salariés. Cette manne représente 35 % de l’activité d’Evian Resort (39 M€ en 2020, mais 65 M€ en année normale).

144 ANS D’HISTOIRE
En 1877, le baron de Blonay, maire d’Évian, lègue à la ville son château familial pour y installer une maison de jeu. Une convention est signée en 1892 avec la Société des eaux minérales d’Évian, qui obtient la concession (DSP) du casino et des thermes pour 75 ans. Elle est renouvelée depuis cette date.

Patricia Rey

1 Commentaire

  1. Cursat

    Super!!! On va revoir la coupole comme elle était quand on allait danser avec spectacles
    Peut-être que je n’aurai pas le plaisir de voir?????

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 26 novembre 2021

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°47 du 26 novembre 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Le marché de l’hôtellerie reste dynamique

Le cabinet d'audit KPMG dresse un bilan de l’hôtellerie en 2020, frappée par la crise, et nous livre ses perspectives à la montagne. Sans surprise, la crise sanitaire et économique liée à la Covid a fortement impacté le tourisme en France (qui représente 10 %...

LIRE LA SUITE

Une nouvelle résidence pour les champions de ski

Le Comité de ski de Savoie a inauguré un lieu d’hébergement flambant neuf dédié à ses athlètes, attenant à son siège à Albertville. La nouvelle Résidence des champions s’inscrit dans le développement du quartier olympique, à Albertville. « Notre volonté est de...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest